On t’a fait connaître, ô homme ce qui est bien

Filed under BALTATZIS - FRANCAIS, FRANCAIS

“On t’a fait connaître, ô homme ce qui est bien; et ce que l’Éternel demande de toi. C’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu.” (Mic.6:8)

 Verset court mais très significatif «

Il est bien connu et accepté que la Parole de Dieu, la Bible, a été donnée par inspiration de Dieu et qu’elle est utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger et pour instruire dans la justice (2Ti.3:16). C’est un court verset mais très significatif, qui, en peu de mots, exprime de grandes vérités et d’importantes lignes directrices spirituelles. Ce sont des mots que le prophète a adressées par l’inspiration du Saint Esprit à une génération, qui se trouvait dans la perplexité à cause d’une contradiction flagrante entre les promesses de Dieu et les durs faits de son histoire. Ils attendaient du bonheur, des victoires et des triomphes et ils se sont trouvés, au contraire, dans des situations dramatiques et tragiques. Ils essayaient par leurs propres voies de se racheter en offrant des holocaustes de veaux, de béliers et des rivières d’huile d’olive, ou encore pire, des sacrifices humains. Dieu, pourtant, ne trouvait pas du plaisir dans de telles choses, mais, Il les avait en abomination. Dieu n’était pas intéressé à leurs sacrifices; Il avait déjà sacrifié pour eux, avant la fondation du monde (1Pe.1:20), son Fils unique. Cela est valable aussi pour aujourd’hui. Dieu ne prend pas plaisir dans nos belles paroles, à nos grandes activités et notre activisme, à nos talents, à nos dons, etc. IL trouve son plaisir dans la crainte de Dieu en nous, dans notre foi en Ses paroles et dans notre confiance en son caractère. Il agrée notre foi testée avec succès dans les épreuves ardentes, notre caractère miséricordieux, notre humilité et, en général, le fruit que le Saint Esprit produit en nous. En d’autres mots, «… de la charité venant d’un coeur pur, d’une bonne conscience, et d’une foi sincère.» (1Ti.1:5). Dieu ne s’intéresse qu’à notre obéissance provenant de l’amour et de respect. Voilà pourquoi Il leur adressa ces mots doux et sérieux: « On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien; et ce que l’Éternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu

Comme la Bible est confirmée et interprétée par la Bible elle-même, écoutez, s’il vous plaît, ce que Dieu dit ailleurs dans le même esprit et dans presque les mêmes mots: “Ainsi parle l’Éternel: Que le sage ne se glorifie pas de sa sagesse, que le fort ne se glorifie pas de sa force, que le riche ne se glorifie pas de sa richesse. Mais celui qui veut se glorifier se glorifie d’avoir de l’intelligence et de me connaître, de savoir que je suis l’Éternel, qui exerce la bonté, le droit et la justice sur la terre; car c’est à cela que je prends plaisir, dit l’Éternel.” (Jér.9:23-24). Maintenant, commençons par l’expression:

CE QUI EST BIEN «

Comparaison entre De.10:12 et Ec.12:15 et le verset en question TC \l3 «

Si nous comparons De.10:12 qui dit: “Et maintenant, Israël, que demande de toi l’Éternel, ton Dieu, si ce n’est que tu craignes l’Éternel, ton Dieu, afin de marcher dans toutes ses voies, d’aimer et de servir l’Éternel, ton Dieu, de tout ton coeur et de toute ton âme”, avec celui de l’Ec.12:15 qui dit: “Écoutons la fin du discours: Crains Dieu et observe ses commandements. C’est là ce que doit faire tout homme” nous arrivons à la conclusion que ce qui est bien pour l’homme ce n’est que LA CRAINTE DE DIEU en lui.

La crainte de Dieu: définition et caractéristiques«

La crainte de Dieu est un mélange de peur et de tremblement mais en même temps d’attraction et d’amour. Il s’agit d’une révérence affectueuse envers Dieu, un Dieu grand et tout-puissant qui est un feu dévorant, exempt de tout favoritisme… mais Qui est en même temps un Dieu d’amour et de miséricorde! La Bible dit: “Servez l’Éternel avec crainte, et réjouissez-vous avec tremblement.” (Ps.2:11). Il nous invite à avoir crainte de Lui et de Lui seul, et à l’invoquer pour notre salut car c’est Lui qui peut détruire tous deux, âme et corps dans l’Enfer, mais qui nous a aussi tant aimé qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui puisse échapper à la condamnation éternelle et avoir la vie éternelle. C’est Lui que nous devons craindre et sanctifier dans nos coeurs car c’est Lui qui peut nous condamner ou nous justifier, qui peut nous sauver ou perdre et qui peut octroyer la puissance pour vivre la vie qu’Il exige de nous. Le Seigneur a déclaré: “La crainte de l’Éternel, c’est la haine du mal; l’arrogance et l’orgueil, la voie du mal, et la bouche perverse, voilà ce que je hais.” (Pr.8:13).

Mais pourquoi la crainte de Dieu est-elle notre «bien»? «

Mais pourquoi la crainte de Dieu est-elle notre «bien»? Parce que c’est la crainte de Dieu qui nous amène à la science et à la sagesse qui mènent au salut: “La crainte de l’Éternel est le commencement de la science;” (sagesse). John Bunyan a dit: “La crainte de l’Éternel est le commencement de la science (sagesse); et ceux qui manquent le commencement, n’ont ni milieu ni fin.” Mentionnons aussi quelques autres raisons:

1) La crainte de Dieu nous rend prudents et nous protège des pièges des hommes et de ceux du Diable. La Bible dit: “La crainte de l’Éternel est une source de vie, pour détourner des pièges de la mort.” (Pr.14:27). Les actes qui ne sont pas basés sur la crainte de Dieu sont privés d’entendement et celui qui s’écarte du chemin de la sagesse reposera dans l’assemblée des morts (Pr.21:16);

2) La crainte de Dieu pousse l’homme à éviter l’iniquité et à haïr le péché. La Bible dit: “Par la bonté et la fidélité on expie l’iniquité, et par la crainte de l’Éternel on se détourne du mal.” (Pr.16:6). Avez-vous jamais vu quelqu’un qui ne s’éloigne pas de ses péchés mais qui les répète? Ne gaspillez votre temps en cherchant la raison et l’explication: je peux vous dire sur la base de la Parole de Dieu que … la crainte de Dieu n’est pas encore dans son cœur: “La transgression du méchant dit, au dedans de mon coeur, qu’il n’y a point de crainte de Dieu devant ses yeux.” (Ps.36:1);

3) La crainte de Dieu est la source d’un grand nombre de précieuses bénédictions. En voila quelques unes que Dieu a tenues en réserve pour tous ceux qui Le craignent:

Ø L’amitié (le secret) de l’Éternel est pour ceux qui Le craignent… (Ps.25:14);

Ø Le Seigneur montre la voie que l’homme doit choisir… (Ps.25:12);

Ø L’Éternel aime ceux qui le craignent, ceux qui espèrent en sa bonté. (Ps.147:11);

Ø Il donne sagesse et connaissance à ceux qui Le craignent… (Pr.1:7);

Ø Il étend Sa miséricorde sur ceux qui craignent le Seigneur… (Luc 1:50);

Ø Il protège et couvre ceux qui craignent le Seigneur même s’ils marchent dans l’obscurité et n’ont pas de lumière… (Esa.50:10);

Ø Il écoute leurs discussions et Il les écrit dans un livre de souvenir… (Mal.3:16). Dieu tient un compte-rendu de leurs discussions! Quel honneur mais aussi quelle responsabilité! C’est pour cette raison que nous devons …

Craindre Dieu et pas les hommes«

Oui, nous devons avoir peur de Dieu et pas des hommes, non seulement pour avoir Ses bénédictions mais aussi pour éviter les conséquences de ses avertissements! Voilà la raison pour laquelle la crainte de Dieu c’est notre “bien”. Voilà pourquoi, quand nous prions, nous devons demander à Dieu de mettre Sa crainte dans les coeurs de ceux pour lesquels nous prions, qu’il s’agisse de nos enfants ou de nos parents ou de nos amis ou même de nos ennemis. Oui, la crainte de Dieu mène à la vie mais la peur des hommes dresse des pièges! La seule manière de se débarrasser de la peur des hommes et des “calamités” c’est de craindre Dieu et de faire attention aux “Ainsi dit le Seigneur”. Quelqu’un a dit: «Nous avons peur des hommes trop car nous craignons Dieu trop peu.» La peur de l’homme nous rend faibles face aux difficultés. Est-ce possible d’être heureux et forts quand la peur de la chair est là ? Ne soyons donc pas effrayés de ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme, mais plutôt de celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne (Mt.10:28). Jésus parlait souvent de l’Enfer! Nous aussi? Ou l’évitons-nous systématiquement? Sommes-nous plus gentils et avons-nous plus de compassion que Jésus? Prions, donc, Dieu de nous enseigner à bien compter nos jours, afin d’appliquer notre coeur à la sagesse et à la compréhension de la crainte de Dieu (Ps.90:12).

Mon âme a été saisie de crainte en voyant soit les crises soit les bénédictions qui suivaient une parole, un choix, un acte, ou une pensée chez des gens dont les Saintes Écritures parlent. Dieu m’a enseigné la crainte de l’Éternel (Ps.34:11), comme la police enseigne aux automobilistes la crainte et la prudence par des images d’accidents… La première chose que j’ai faite, c’était de me demander si, moi aussi, j’allais souffrir des pareilles conséquences à cause d’un mauvais choix ou d’un choix erroné ou d’une parole, ou d’un acte ou d’une pensée. C’est pourquoi je Lui ai demandé de me montrer comment Lui me voyait, qui suis-je à SES yeux. Requête que j’exprime d’habitude de la manière suivante: “Montre-moi ce que je ne vois pas; si j’ai commis des injustices, je n’en commettrai plus”! (Job 34:32). Mentionnons brièvement quelques cas de la Bible:

Moïse: J’ai vu comment le Seigneur a traité Moïse, quand il n’avait pas suivi ses instructions à la lettre. Moïse était-il un incroyant ou un impie? Bien sûr que non! Pourtant, Dieu était si sévère avec lui! Je confesse humblement que je ne comprends pas la gravité de son acte et la sévérité du Seigneur, mais le fait que je ne les comprenne pas me fait peur davantage… et me rend plus prudent (Nom.20:8-12)

Ananias et Saphira : Quelle fin horrible pour avoir dit un mensonge et avoir prétendu être spirituels! (Ac.5:1-3):

Israël: A cause d’un acte de manque de foi Israël a erré pendant quarante ans dans le désert: Craignons donc que par manque de foi et par désobéissance, nous soyons privés des bénédictions de Dieu (Héb.4:1-6)

Le peuple d’Israël: Comment le peuple d’Israël a-t-il été puni pour ses péchés et notamment pour avoir dit: “Son sang (du Christ) soit sur nous et sur nos enfants” (Mt.27:25; Mt.23:35): Il l’a “payé” tout au long des siècles passés. Et que dirions-nous du crime immonde que Hitler a commis, maintenant, dans le 20ème siècle, contre les juifs?

David : David a été puni par Dieu au quadruple de son péché mais par grâce et condescendance il n’a pas été mis à mort (2Sa.12:5-13).

Zacharie : Zacharie resta muet pendant neuf mois parce qu’il n’a pas cru aux paroles de l’ange (Lu.1:18-20);

Nebucadnetsar : Nebucadnetsar, le roi, a payé par sept ans de folie une pensée arrogante… (Da.4:30-33). Dieu nous jugera “pour toute parole vaine”… mais il nous récompensera aussi pour un verre d’eau froide offert à un des Siens et à Son Nom! Qui peut, donc, mépriser les petites choses? (Mt.12:36-37; 10:42 et Zac.4:10).

Alors, que notre prière soit: “Seigneur, ne permets jamais que la paix et la prospérité règnent dans ma maison sans la crainte de Dieu.” (Job 21:9). Le plus grand trésor d’un croyant est la crainte de Dieu dans son coeur. La bonté de Dieu, la grandeur de Dieu et sa souveraineté, la possibilité de Dieu de nous pardonner et ne pas nous pardonner, ses oeuvres merveilleuses et ses jugements nous poussent à la crainte de Dieu. La crainte de Dieu est nécessaire pour adorer le Seigneur, pour servir Dieu, pour détester et éviter le péché, pour devenir fidèles dans ses devoirs, pour gouverner avec justice, pour faire des oeuvres de justice, pour enseigner ou transmettre la crainte de Dieu aux autres et finalement pour obtenir les bénédictions de Dieu. Dieu exige que la crainte de Dieu soit manifestée et démontrée par des oeuvres de justice, de miséricorde et par une marche humble avec Lui. Examinons-les donc l’une après l’autre:

PRATIQUER LA JUSTICE ou C’EST QUI EST DROIT »

Pratiquer la justice envers tous «

Dieu nous demande de pratiquer la justice dans toutes les directions et de la même manière: envers Dieu et envers les hommes. Christ demande à l’homme de pratiquer la justice d’abord envers Dieu et ensuite envers ses semblables.

Le meilleur exemple de repentance; sa caractéristique: l’acceptation de la punition «

Je ne connais pas de meilleur exemple de justice, de repentance exprimée, faite d’une manière spontanée que celui du malfaiteur sur la croix du Calvaire. Avec un esprit humble, il se condamna ainsi que l’autre malfaiteur sur la croix en disant: “Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes; mais celui-ci n’a rien fait de mal.” (Luc 23:41). Mes amis, disons au Seigneur: «Oui, Seigneur, tu as raison et moi j’ai tort…, je suis un pécheur mais Toi tu es saint etc., etc.». J’ai de bonnes raisons de croire que si un homme ne fait pas acte de justice en se condamnant soi-même, en admettant que ce qu’il mérite c’est la mort et l’Enfer, Dieu ne peut pas lui pardonner, le justifier et le rendre juste. Quand quelqu’un reconnaît, confesse et accepte la punition de ses péchés (Lev.26:40-42) ET rejette ses péchés (Pr.28:13), ce sera alors, et seulement alors, qu’il obtiendra le pardon de ses péchés, la vie, la justice et la gloire (Pr.21:21). Un homme fait un acte de justice quand, sans se plaindre et sans avoir pitié de lui-même, sans rejeter la responsabilité sur les autres, sans prétendre être la victime des autres – quand il (elle) est coupable – accepte la punition de ses péchés.

Deux versets rendent ce point clair:

  • · “Pourquoi l’homme vivant se plaindrait-il, un homme, à cause de la peine de ses péchés? Recherchons nos voies et sondons les, et retournons à l’Éternel; élevons nos coeurs et nos mains vers Dieu qui est au ciel »… (Lam.3:39-41);
  • · “S’ils confessent leurs iniquités… et la résistance qu’ils m’ont opposée… et si leur coeur incirconcis s’humilie et ils acceptent la dette (punition) de leurs iniquités. Je me souviendrai de mon alliance…” (Lév.26:40-42).

La repentance est un acte de justice; Dieu ne doit jamais être mal compris «

Je crois que vous vous rappelez le cas de deux hommes qui montèrent au temple pour prier; l’un était pharisien, et l’autre publicain. Le pharisien se vantait de ses « bonnes œuvres » mais le publicain n’osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: ‘O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur.’ La prière du publicain, pleine d’humilité, de justice et de repentance a abouti à sa justification! (Luc 18.10:14). La repentance est la caractéristique de base du vrai chrétien. Le vrai croyant, en premier lieu, s’accepte comme moralement coupable devant Dieu non seulement pour avoir commis certains péchés, mais parce que le péché habite en lui et qu’il est un pécheur de par sa nature. Cet acte de repentance et de confession est un acte de justice qui permet à Dieu de le bénir. Dieu est juste, bon et miséricordieux! “Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.” (1Jean 1:9).

Nous faisons aussi un acte de justice quand nous ne permettons pas aux conditions douloureuses et aux circonstances difficiles de notre vie dans lesquelles nous nous trouvons ainsi qu’à nos échecs de nous conduire à mal comprendre Dieu, nous tourner contre Dieu et être scandalisés contre Dieu. Dieu est bon et juste! Par conséquent, Ses actes ne doivent être mal interprétés. Dieu est bon et ne tente personne au péché mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par ses propres convoitises et par ses propres pensées orgueilleuses et arrogantes. Disons, cher ami, au Seigneur notre Dieu: “Mon Père Céleste, mon Seigneur Dieu, je ne peux pas comprendre Tes voies: Pourquoi, par exemple, tu as permis que Job souffre; Jean-Baptiste et Jacques être décapités; les gardes de Pierre être exécutés; des enfants innocents être vendus, violés et/ou assassinés, des calamités naturelles qui enlèvent la vie de milliers de gens etc., etc. Aide-moi à ne pas Te mal comprendre et ne pas être scandalisé en Toi… Nous savons que Tu es saint et juste, que Tu connais toutes choses que Tu nous aimes d’un amour éternel, que Tu es sage dans tous Tes actes, Tu es tout-puissant et que Tu ne peux pas mentir! Père, beaucoup de vrais chrétiens et géants de foi ont traversé des expériences douloureuses: ils étaient dans la perplexité mais non dans le désespoir… (2Co.4:8). Ne permets pas que je sois scandalisé en Toi, Seigneur, ou m’éloigner de Toi ou que je m’induise dans l’erreur ou que je sois trompé. Amen!”

La repentance doit avoir un caractère permanent«

La repentance, pourtant, doit avoir un caractère permanent. Si “Il y a un temps fixé pour tout,” (Ec.3:1) il n’y en a pas pour la repentance! Elle doit s’exercer toutes les fois que nous faisons de la peine au Seigneur. La repentance est une des pierres angulaires de la véritable vie chrétienne… Ne devenons pas comme certaines personnes, mêmes chrétiens qui ont effacé de leur vocabulaire les mots “pardonne-moi” “excuse-moi” ou “je me repens”. Voilà la raison pour laquelle la Parole de Dieu dit: «…Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.» (Luc 13:3). L’expression «si vous ne vous repentez pas» signifie «si vous ne continuez pas à vous repentir». Nous devons, donc, faire justice devant Dieu et devant les hommes sous la forme d’une continuelle ou permanente disposition à la repentance!

La vraie repentance ne se base que sur des faits «

La vraie repentance ne doit pas être basée sur des sentiments mais sur des faits et sur la disposition du coeur! En d’autres mots, elle doit produire des fruits dignes de repentance. La vraie repentance ne doit pas être confondue avec l’impatience ou avec des sentiments momentanés de contrition, qui se bousculent entre eux et donnent une image erronée de la vraie repentance. Les larmes du Roi Saül, sa confession publique devant les deux armées, la reconnaissance de son péché vis-à-vis David ne lui ont pas profité: Ce qui manquait c’était le fruit digne de la repentance! Et pour que quelqu’un puisse produire des fruits de la justice, sous la forme de repentance, il a besoin de temps pour évaluer la situation, décider et s’exprimer par une confession consciente et consciencieuse dans un esprit de deuil, de tristesse profonde selon Dieu qui produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais (2Co.7:10). La repentance est un acte de justice aussi pour une autre raison: Le pécheur qui admet son péché, sa faute ou son erreur reconnaît en même temps la droiture et la justice de Dieu.

Le manque de confiance envers l’amour et la véracité de Dieu est un acte d’injustice «

En réalité, injustice envers Dieu n’est que le manque de foi envers Lui. “…celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur…” (1Jo.5:10). Il déshonore la véracité, la bonté et l’amour de Dieu pour l’homme! L’incrédulité envers Dieu est un acte d’injustice et la foi ou la confiance est un acte de justice. La foi et la confiance en Dieu constituent un acte de justice. Adam et Ève n’ont pas cru en l’amour et en la véracité de Dieu. Ils ont commis une injustice. Ils ont déshonoré Dieu. Abraham, au contraire, a cru en la Parole de Dieu, il a posé un acte de justice, il a honoré Dieu ayant cru à ses paroles et à son amour. Sa foi lui fut imputée à justice. Nous faisons aussi de la justice quand nous disons la vérité dans notre cœur (Ps.15:2) concernant nos péchés et notre nature pécheresse (Ro.3:4).

Il faut étendre notre justice envers tous les hommes«

Quand on fait de la justice envers Dieu, c’est alors et seulement alors qu’on pourra pratiquer de la justice, de la vraie justice, envers les hommes. Justice dans l’amour doit être fait à n’importe quel coût! Tu ne peux pas être un chrétien et en même temps vivre dans l’injustice! Mentionnons certains exemples de base comme le manque de respect et d’honneur envers nos parents, le meurtre, l’adultère, le vol, les mensonges ou le faux témoignage (Ex.20.1-17). A ces exemples de base nous pouvons ajouter les suivants:

  • · Tordre la justice et avoir secrètement ou ouvertement de la partialité (Le.19:15; De.16:19; Ps.82:2; Job 13:10; Jaq.2:4, 33);
  • · Avoir diverses sortes de poids et de mesures, ce qui est une abomination à l’Éternel (Pr.20:10);
  • · Calomnier avec la langue et faire du mal à son prochain… (Ps.15:3);
  • · Chercher notre propre intérêt d’une manière égoïste (1Co.13:5; 1Co.10:24, 33);
  • · Tordre la vérité et appeler le mal bien et le bien mal… (Esa.5:20);
  • · Avoir des pensées ou de mobiles cachés ou des buts cachés; (Pr.23:7)
  • · Accepter avec plaisir des accusations contre autres personnes, dénominations, églises ou anciens (Ps.15:3);
  • · Mettre en doute, sans vraie raison, la véracité des hommes honnêtes; (Jean 8:46)
  • · Ne pas ouvrir notre bouche pour défendre le muet et les délaissés (Pr.31:8-9);
  • · Ne pas avertir ceux qu’on entraîne à la perdition (Pr.24:11);
  • · Enlever la liberté de parole et défendre tout vrai dialogue qui mène à la vérité et à la transparence; là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. (1Co.14:30; 2Co.3:17);
  • · Agir d’une manière autoritaire ou être autoritaire dans notre famille, dans notre travail, dans notre église (1Pie.5:3);
  • · Commettre une injustice à l’égard de quelqu’un ou d’une minorité en favorisant la majorité sauf si la personne subissant l’injustice l’accepte pour le bien des autres comme notre Seigneur l’a fait (Jean 11:50);

Les injustes n’hériteront pas le royaume de Dieu (1Co.6:9). C’est une chose terrible de tomber entre les mains du Dieu vivant! (Héb.10:31).

En clôturant ce point important, j’aimerais ajouter encore une pensée : La seule manière d’être capable de pratiquer la justice et de vivre comme Christ a vécu c’est de mettre notre coeur à la disposition du Christ et de décider de tout notre coeur de chercher Sa justice, afin qu’Il puisse prendre notre coeur et le remplir du fruit et des dons du Saint Esprit. Et maintenant, examinons la phrase…

AIMER LA MISERICORDE: Signifie esprit pardonnant, tolerance et bonté»

Dieu est miséricordieux «

Dieu est miséricordieux et c’est ce qu’Il demande que nous soyons. Miséricorde signifie pardon, compréhension et compassion! Le prophète Osée dit dans le verset 6:6: “Car j’aime la miséricorde et non les sacrifices, et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes.” Oui, notre Seigneur prend plaisir à nous témoigner de la miséricorde. Sa miséricorde dure à jamais dit Jérémie (31:3). “… Je t’ai aimée d’un amour éternel; c’est pourquoi je t’attire avec bonté.” (DRB) Tout le ch.31 de Jérémie révèle la miséricorde de Dieu. Sa miséricorde a été manifestée à la croix et magnifiée jusqu’au ciel. “C’est une grâce de l’Éternel que nous ne soyons pas anéantis, car ses miséricordes ne sont pas épuisées. Elles se renouvellent chaque matin. Oh! que ta fidélité est grande!” (La.3:22-23 et Ps.85:10). C’est la miséricorde de Dieu qui nous mène à la repentance et au salut.

Il nous demande d’imiter sa miséricorde «

Dieu aime exercer la miséricorde et nous bénir. Il demande que nous soyons inspirés du même esprit. Ce caractère miséricordieux doit être manifesté de diverses manières et notamment:

  • · En pardonnant, de tout notre cœur, les péchés commis par les autres envers nous (Mt.18:33-35) en effaçant leurs obligations envers nous et en priant pour eux d’une manière fervente (Job 42:10; Col.2:14);
  • · En nous supportant les uns les autres avec amour et en toute humilité et douceur. (Eph.4:2);
  • · En détachant les chaînes de la méchanceté et en enlevant toute forme de joug dans le contexte de la famille, de notre travail et de la fraternité (Es.58:6-10; Ga.6:2);
  • · En donnant notre vie pour nos frères, en ouvrant nos entrailles à la compassion envers eux et en les aimant non en paroles mais avec des actions et avec vérité (1Jean 3:16-18).

Ce qui est difficile c’est de savoir faire le bien avec discernement (Jude 1:22), afin de ne pas faire du mal au lieu du bien! Est-ce juste, par exemple, de donner une paire de ciseaux à un bébé pour jouer, seulement parce qu’il la demande en pleurant; donner de l’argent à quelqu’un pour acheter des drogues; à «gâter » votre enfant avec trop d’argent; aider quelqu’un pour lui permettre de ne pas travailler; laisser quelqu’un vivre dans le péché parce que vous avez une idée erronée au sujet d’amour qui ne vous permet pas de l’attrister?

Aide-nous, Seigneur, d’exercer la miséricorde, sans transgresser ta Loi! »

Adoptons la miséricorde de Dieu

La seule manière de devenir miséricordieux c’est de recevoir en nous, par la foi, le caractère miséricordieux de Jésus. Seul le Saint Esprit peut produire ce fruit, de sorte que nous puissions aimer, pardonner et prier même en faveur de ceux qui pèchent contre nous. Quand le Saint Esprit remplit nos cœurs, alors nous pouvons devenir participants du caractère miséricordieux de Christ. Dieu donne son Saint Esprit à tous ceux qui Le cherchent et Lui obéissent dans un esprit de repentance et de foi. La Bible inclut quelques promesses et avertissements:

  • · “Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde!” (Mt.5:7);
  • · “car le jugement est sans miséricorde pour qui n’a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement.” (Jaq.2:13).
  • · “Celui qui poursuit la justice et la bonté trouve la vie, la justice et la gloire.” (Pr.21:21)

Alors, l’amour de Dieu sera en nous et nous aimerons nos prochains non en paroles et par la langue mais en actions et en vérité. Maintenant, examinons le dernier point:

ET QUE TU MARCHES HUMBLEMENT AVEC TON DIEU

J’ai été profondément touché par ce verset qui dit: L’homme qui, par orgueil, n’écoutera pas le sacrificateur placé là pour servir l’Éternel, ton Dieu… cet homme sera puni de mort…” (De.17:12). Je me suis dit: «Alors, en principe, l’homme qui n’obéit pas au Grand Sacrificateur, notre Seigneur Jésus-Christ, il le fait par orgueil! Je me suis rappelé de la cause de la chute de l’Astre brillant, de l’archange qui est tombé du ciel qui est devenu Satan (Esa.14:12), de la chute d’Adam et d’Ève ainsi que du cas du roi Nebucadnetsar, qui, en raison de ses pensées orgueilleuses, est devenu comme un animal sauvage (Dan.4:33). Dans tous ces cas, la cause de leur péché fut leur orgueil ! Paul, en écrivant à Timothée concernant les ouvriers de Dieu, lui dit: “Il ne faut pas qu’il soit un nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil il ne tombe sous le jugement du diable.” (1Ti.3:6). Paul, lui-même n’a pas été épargné de ce problème: “Et pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, à cause de l’excellence de ces révélations, il m’a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m’empêcher de m’enorgueillir.” (2Co.12:7). Il y a un autre verset très important dans le livre de Job 33:17 qui dit, «Afin de détourner l’homme du mal et de le préserver de l’orgueil». Le message que ce verset dégage – dans son contexte – explique la raison pour laquelle Dieu discipline l’homme par des épreuves! Oui, pour le préserver de l’orgueil!!! De l’orgueil et de l’arrogance qui étaient et restent la source de tout mal et de la misère de l’homme: D’une part, ils empêchent les hommes de chercher Dieu (Ps.10:4) et d’autre part ils détruisent les relations entre les humains, car “C’est seulement par orgueil qu’on excite des querelles…” (Pr.13:10). Le message de tous ces versets peut, à mon avis, se résumer dans le verset Michée 6:8 qui dit: “On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien; et ce que l’Éternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu. C’est la dernière partie de ce verset qui sera, à ce point, l’objet de notre étude, et que je répète:

… ET QUE TU MARCHES HUMBLEMENT AVEC TON DIEU

L’humilité constitue, entre autres, un préalable pour entrer dans le royaume de Dieu «

Marcher humblement avec Dieu est une des plus importantes, sinon la plus importante, caractéristique du vrai chrétien mais, en même temps, le préalable de son entrée dans le royaume des cieux. Jésus dit: “Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux!” (Mat.5:3). Et, à un autre moment: “Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.” (Mt.18:3). St. Augustin a dit: “C’était l’orgueil qui a changé les anges en démons; c’est l’humilité qui transforme les hommes en anges.” Si un homme apprend et pratique l’humilité, il sera épargné de l’humiliation… Sera-t-il jamais possible d’avoir la vraie sainteté sans humilité? Absolument pas! Alors, l’humilité n’est pas une option, c’est un commandement, une nécessité incontournable (1Pie.5:6). C’est le seul moyen de ressembler à Jésus-Christ, lequel…, existant en forme de Dieu… s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes” (Php.2:5-7). Si l’homme est dominé par l’orgueil, il ne sera pas seulement humilié mais aussi ruiné (Pr.29:23 et 16:18).

L’humilité est le produit d’une connaissance de la sainteté de Dieu et de nous-mêmes «

Le prophète Osée dit que Dieu demande la connaissance profonde de Dieu plus que les holocaustes: “Car j’aime la piété et non les sacrifices, et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes.” (6:6). Les soi-disant «sacrifices» donnent peut-être de la satisfaction et des pensées arrogantes à l’homme qui les offre mais ils ne satisfont pas Dieu. Au contraire, c’est la vraie connaissance de nous-mêmes et de la sainteté de Dieu, qui conduit à l’humilité et au salut, qui satisfait Dieu. Quelqu’un a dit: “Ceux qui connaissent Dieu seront humbles; ceux qui connaissent eux-mêmes ne peuvent pas être fièrs.” D’autre part, il ne faut pas oublier ce que la Bible dit concernant la connaissance humaine quand elle n’est pas liée à l’humilité: “…La connaissance enfle, mais la charité édifie. Si quelqu’un croit savoir quelque chose, il n’a pas encore connu comme il faut connaître. Mais si quelqu’un aime Dieu, celui-là est connu de lui” (1Co.8:1-3). Vraiment! La connaissance pousse l’homme à s’enfler, à s’enorgueillir et à cesser de dépendre de Dieu! Elle le remplit d’un esprit présomptueux et de confiance en soi qui le fait dévier du bon chemin. Elle le rend têtu et inflexible car il se croit très important. Un grand nombre de problèmes dans l’église et en dehors de l’église sont créés par des personnes qui croient connaître tout et qui méprisent les autres ouvertement ou secrètement! “Si tu vois un homme qui se croit sage, il y a plus à espérer d’un insensé que de lui” (Pr.26:12). Et la parole de Dieu va plus loin: “Si quelqu’un pense être quelque chose, quoiqu’il ne soit rien, il s’abuse lui-même.” (Ga.6:3). Il se trompe!!!

La clé de la véritable humilité: la croix de Jésus a montré quelle est ma valeur «

La croix de Jésus-Christ a montré quels sont ma valeur et mes mérites. Je méritais une croix car je suis un être impie par nature et parce qu’il n’y a point de bon en moi (Ro.7:18). Je méritais une croix à cause de mes convoitises, pensées et actes! Et vous aussi, vous méritiez la croix! Quelle est la différence entre vous et moi? Ce qui compte ce n’est pas ce que nous pensons de nous-mêmes mais comment Dieu nous voit. Voila la clé de la véritable humilité! Pour l’homme qui marche humblement avec son Dieu, il lui est impossible de ne pas marcher humblement également avec les autres! Le fait que Christ soit mort sur la croix pour l’homme montre, en même temps, combien est précieux l’homme à Ses yeux!

Caractéristiques de l’homme humble »

Référons-nous brièvement à certaines autres caractéristiques de l’homme humble:

  • · En toute humilité, il se glorifie hardiment, de toutes les choses que Dieu a faites pour lui, en lui et par lui. Il proclame et confirme dans un esprit de reconnaissance honnête que c’est Dieu qui l’a sauvé, que c’est Dieu qui l’a sanctifié et que c’est Dieu qui l’a rempli de Son Esprit Saint ainsi que de toutes Ses bénédictions merveilleuses. De cette manière, il donne la gloire à Dieu et pas à lui-même.
  • · Il accepte les réprimandes de Dieu et s’y soumet avec reconnaissance. Il accepte aussi les réprimandes des hommes pour autant qu’elles sont vraies et justes! En cas de contestation, il s’en remet à Celui qui juge justement. Si l’entretien dégénère il s’abstient de toute contre-attaque, rendant injure pour injure; il garde le silence et essaye de discerner; il n’insulte pas mais, bien au contraire, il demande plutôt la bénédiction de son interlocuteur sachant que lui-même est appelé à hériter des bénédictions promises par le Seigneur.
  • · Il ne s’efforce point de s’excuser en se référant à des péchés de ses accusateurs ou en comparant son comportement à celui des autres. Il se réfère au modèle de la Bible, qui est Christ. L’homme humble, se connaissant, évite de juger les autres. Il est bien conscient de ce qui habite en lui-même… En outre, il n’utilise pas d’expressions comme celle-ci: “Pardonne-moi SI je t’ai offensé” quand il sait bien qu’il a offensé…
  • · Il a la tendance à servir les autres (Php.2:7; Mk.10:42-43) et laisser tomber même ses droits pour le bien des autres (1Co.10:23; 1Co.9:32).
  • · Il est assoiffé d’apprendre et n’a pas honte de poser des questions. Quand il trouve la vérité il n’hésite point à abandonner sa position antérieure car il aime la vérité plus que lui-même, la Bible plus que son opinion personnelle, la vérité plus que sa dénomination, la vérité plus que son pasteur, la vérité plus que sa réputation et sa popularité. Les hommes humilient les uns par rapport aux autres mais la vérité jamais! Dieu n’humiliera jamais ceux qui sont humbles!
  • · Il ne s’empresse pas d’abuser ou d’usurper des droits et une autorité qui ne lui appartiennent pas. Je dois, à ce point, ouvrir une parenthèse : Combien il est triste de voir des personnes soit abuser de leur pouvoir ou autorité soit encore, ce qui est pire, de voir des chrétiens prétendre d’avoir, par exemple, le don de guérison ou de chasser les démons tandis qu’ils ne l’ont pas: les voir ordonner (réprimander ou menacer) à une maladie (!) de quitter le malade et/ou aux démons de sortir de l’homme, et l’en débarrasser définitivement et ne plus revenir tandis qu’ils n’ont pas été investis de ce don spirituel! La maladie reste là et les mauvais esprits continuent de tourmenter l’homme qui en souffre!

Qu’il n’y ait pas de malentendu : Je crois de tout mon cœur que notre Dieu est un Dieu de miracles. Je ne fais pas référence simplement aux miracles que nous voyons dans la nature, c’est-à-dire, par exemple, à l’existence et la physiologie d’un arbre, d’une fleur, d‘un chat ou de l‘homme etc. Je fais référence aux miracles comme ceux décrits dans la Bible. Dieu n’a jamais cessé d’opérer des miracles. Il est le même hier, aujourd’hui et demain! Nous sommes enjoints de prier pour la guérison des malades (Jaq.5:16). Le fait que notre Seigneur a donné le pouvoir à Ses apôtres de guérir les malades et de chasser des démons (Luc 10:19) ne signifie pas que tous les croyants aient reçu ce don ou autorité: “Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit; à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit; à un autre, le don d’opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l’interprétation des langues. Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut.” (1Co.12:7-11). Oui, les miracles sont exécutés par le pouvoir de Dieu, même aujourd’hui! Un miracle de Dieu, le plus évident, est le miracle de la conversion opérée dans le cœur d’un pécheur qui est délivré de ses passions et dans le cœur duquel sont gravés les désirs et les lois de Dieu; et dans l’esprit duquel la Parole de Dieu est implantée! Je crois bien que notre Dieu est un Dieu de miracles mais je n’ai point confiance dans les prétentieux! Ceux-là, pour ne pas admettre leur «pauvreté» et leurs présomptions, accusent les malades ou ceux qui sont possédés de mauvais esprits… de ne pas avoir la foi nécessaire ou que les malades doivent continuer à espérer et prier pour que, en temps utile, peut-être après quelques années, la délivrance arriver! Quand est-ce que le Seigneur ou les apôtres agissaient de la sorte? Les résultats n’étaient-ils pas immédiatement visibles ? (Exemple : Ac.3:6-8). La Parole de Dieu dit que nous devons prier et attendre le résultat dans un optimisme sacré mais la Bible ne dit pas que celui qui réprimande une maladie (!) ou chasse un démon devrait attendre patiemment pour voir les résultats après quelques années ou quand la foi de la personne possédée arrive à maturité! «Prier» et «réprimander» (menacer) n’ont pas la même signification ! Et n’oublions jamais la volonté souveraine de Dieu ! “Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté (Héb.2:4)

  • · Celui qui est vraiment humble n’essaye pas d’utiliser Dieu comme moyen d’atteindre ses objectifs et d’accomplir ses desseins par l’intermédiaire de promesses de Dieu. Il ne cherche pas les mains de Dieu… mais Sa face (2Chr.7:14)! J’ai vu des personnes qui tourneraient le dos à Dieu car Dieu, par exemple, ne leur avait pas donné un mari ou une femme!
  • · L’homme humble s’attend à Dieu pour l’élever. “Car ce n’est pas celui qui se recommande lui-même qui est approuvé, c’est celui que le Seigneur recommande.” (2Co.10:18). Il se soumet à Dieu sans réserve et Lui donne la gloire même pour les plus petites choses. Il prie Dieu pour le guider en toutes choses. Il ne prend pas de décisions pour lui-même mais il laisse Dieu décider pour son compte concernant le «quoi», le «comment», le «quand» etc., parce qu’il sait bien qu’il ne s’appartient pas à lui-même mais qu’il appartient à Jésus qui l’a racheté. Il vit, moment après moment, dans un état de dépendance absolue de Dieu, son Père Céleste!

Comment Dieu récompense-Il les humbles ?

Examinons maintenant brièvement comment Dieu récompense les humbles:

  • · Le Seigneur exauce les prières des humbles, pardonne leurs péchés et les guérit physiquement, émotionnellement et spirituellement selon Sa volonté souveraine (2Ch.7:14);
  • · Le Seigneur habite chez l’homme contrit et humble, afin de ranimer les esprits humiliés, afin de ranimer les coeurs contrits (Esa.57:15). Alors, celui qui est humble jouit d’un réveil spirituel incessant. Il n’a jamais besoin d’un réveil spirituel!!! L’Éternel est près de ceux qui ont le coeur brisé et Il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement” (Ps.34:18); le Seigneur porte ses regards sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, sur celui qui craint Sa parole.” (Esa.66:2);
  • · Quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé (Lu.18:14);
  • · Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles (Jas.4:6); Il console les humbles (2Co.7:6) leur donne du repos (Mt.11:28) et les rend agréables à Ses yeux;
  • · L’homme qui est humble est sage, car «…la sagesse est avec les humbles» (Pr.11:2).

Deux grands péchés et comment les éviter «

1. Il s’agit d’un grand péché de vouloir sembler humble (ou spirituel) si on ne l’est pas! La fausse humilité c’est un mensonge; c’est de l’hypocrisie. Le Psalmiste dit: “Préserve aussi ton serviteur des péchés d’orgueil; qu’ils ne dominent point sur moi! Alors je serai intègre, innocent de grands péchés.” (Ps.19:14). L’orgueil et l’arrogance sont les péchés que Dieu abomine, comme il est déclaré dans la Parole de Dieu dans Pr.8:13 et 6:16-19;

2. Il s’agit d’un grand péché de vouloir se justifier pour sa négligence et/ou indifférence et de parler continuellement de sa soi-disant incapacité ou de sa faiblesse ou de son manque de dons. Il s’agit d’une insulte contre Dieu, comme si Dieu l’avait privé de Ses dons ou de Sa force. L’homme qui est humble s’intéresse et essaye, bien au contraire, de trouver quel est le don que Dieu lui a accordé pour qu’il puisse l’utiliser. En outre, il cherche à obtenir de nouveaux dons et vertus dans sa vie pour la gloire de Dieu (2Pie.1:5-11). Si les choses étaient différentes, alors l’apôtre Paul, quand il parlait de ses vertus, aurait pu être l’homme le plus orgueilleux du monde!!!

Comment l’humilité est-elle obtenue? «

L’humilité n’est obtenue que quand nous devenons conscients de nous-mêmes; quand nous admettons notre faillite spirituelle; et quand nous confessons notre orgueil humblement et avec tristesse selon Dieu; aussi, quand nous contemplons la majesté de notre Dieu (Job 42:5-6). L’humilité est obtenue notamment durant les moments de trouble et de détresse. Le Psalmiste dit: “Quand j’étais en détresse alors tu as connu mon âme” (Ps.31:7). Il y a beaucoup de gens qui pensent que l’humilité est obtenue en lisant des livres sur l’humilité ou en parlant sur l’humilité. Beaucoup croient que ce sont nos péchés quotidiens qui nous gardent humbles. Si les choses étaient ainsi, alors les plus grands pécheurs seraient les hommes les plus humbles. Il s’agit des pensées trompeuses du Diable! Nous avons besoin de la vérité, besoin de la grâce de Dieu et besoin du Saint Esprit afin de devenir humbles et de rester humbles. Cette vertu, comme toutes les autres, est obtenue de la même manière: par la repentance et par foi, en un instant, mais elle augmente au fur et à mesure que l’homme obéi à la vérité, à la lumière qu’il reçoit (1Pie.1:22). Les vertus de Dieu ne s’obtiennent pas avec le temps et l’âge mais par la compréhension de notre pauvreté morale et spirituelle, par de bons choix délibérés, par des actes de repentance et de foi ainsi que par un abandon absolu à Dieu.

Beaucoup de chrétiens éprouvent une certaine difficulté à s’approprier les vertus de Dieu par la foi. Ils croient facilement que le Seigneur pardonne leurs péchés mais ils ne peuvent pas croire que le Seigneur leur octroie ces vertus. Mais, comme nous recevons notre salut par la foi, en un clin d’œil, ainsi en un instant, nous recevons le pardon de nos péchés quand nous les confessons et nous les rejetons avec sincérité, c’est de la même manière que nous pouvons par la foi nous approprier, en un instant, ces vertus! Les vertus se développent en nous en fonction de notre obéissance à la vérité comme Pierre nous le dit dans sa deuxième épître (2Pie.1:5-11).

Ce que Dieu exige est indispensable pour notre salut et développement spirituel «

Toutes ces choses sont demandées par Dieu non pas pour que nous devenions de plus beaux chrétiens mais parce qu’elles sont absolument nécessaires pour notre salut et pour notre développement spirituel.

  • · Si nous ne faisons pas de justice envers Dieu par la repentance et la foi en Jésus Christ Qui est mort pour nos péchés et qui est ressuscité pour notre justification, nous n’allons pas entrer dans le royaume de Dieu. Les injustes n’hériteront le royaume de Dieu.
  • · Quand nous sommes sauvés et changés, si nous ne pratiquons pas la miséricorde, le pardon et la compassion à ceux qui en ont besoin mais nous gardons de l’amertume en nous nous n’obtiendrons pas de la miséricorde et le jugement est à nos portes. “Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde »! (Mt.5:7)
  • · Si nous ne marchons pas humblement et nous ne devenons pas comme les petits enfants nous n’entrerons dans le royaume des cieux. “Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux!”

Jésus-Christ a déjà offert ce que Dieu exige de nous «

Je sais, chers amis, que mes paroles, jusqu’à ce point, ont mis un fardeau sur vos épaules, vous ont peut-être affligés et découragés parce qu’elles ne se réfèrent pas à des consolations et encouragements mais elles se réfèrent aux exigences parfaites de Dieu à des êtres imparfaits, tels que nous. Mais, écoutez, SVP, maintenant: Tout ce que Dieu demande Il l’a déjà offert! C’EST DIEU QUI MET SA CRAINTE EN NOUS: “Je leur donnerai un même coeur et une même voie, afin qu’ils me craignent toujours, pour leur bonheur et celui de leurs enfants après eux. Je traiterai avec eux une alliance éternelle, Je ne me détournerai plus d’eux, Je leur ferai du bien, et je mettrai ma crainte dans leur coeur, afin qu’ils ne s’éloignent pas de moi.” (Jér.32:39-40).

Toutes ces vertus de justice, de miséricorde et d’humilité qui sont ordonnées et exigées de nous, ont été obtenues par Christ sur la croix du Calvaire par le moyen de sa mort expiatoire. Jésus a enlevé d’un côté nos péchés et nos faiblesses et de l’autre côté IL a ajouté sa puissance et Ses vertus, dont les plus importantes sont la justice, l’amour et l’humilité. IL nous a fait participants de Sa nature divine! La seule chose qu’Il exige est notre sincère et irrévocable consentement! Alors, l’Esprit Saint opérera cette œuvre en nous! La victoire du Christ deviendra la nôtre! Dieu qui nous a appelés à cette vie merveilleuse est fidèle et c’est LUI qui la fera et qui la rendra possible pour nous, parce que “…c’est Dieu qui produit en nous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.” (Php.2:13). TC \l3 « Laissons Dieu nous parler et agir en nous! AMEN

 

Jean BALTATZIS

ΔΙΑΔΩΣΤΕ ΤΟ ΑΡΘΡΟ ΣΕ ΦΙΛΟΥΣ ΣΑΣ