27. LE SALUT EN CHRIST ET LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT [Chapitre 27].

Filed under BALTATZIS - FRANCAIS

Chapitre 27, Suite du Chapitre 26

“Paroles enseignées par l’Esprit” (1Cor.2:13)

Un ministère par courriel pour la Gloire de Dieu.

 

Une série d’études bibliques sur

LE SALUT EN CHRIST

ET

LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT

ΜΠΑΛΤΑΤΖΗΣ-Σειρά Βιβλικών μελετών (28).

EPILOGUE – CONCLUSIONS

 

  1. Conditions fixées par Jésus-Christ

Avant de clore cette série sur « LE SALUT EN CHRΙST ET LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DES CROYANTS », je tiens à répéter ce que j’ai écrit au début de cette série : Je ne comprends vraiment pas pourquoi il n’y a aucun accord parmi certains croyants sur le thème de la sécurité du croyant, et qu’on prenne des positions opposées, alors que tous les deux ont raison ; c’est quelque chose qui dépend des choix du croyant et de la qualité du croyant… Personnellement, je n’ai jamais constaté un tel problème pendant les longues années que j’étudie la Parole de Dieu. Je crois fermement que ces deux positions spirituelles ont raison, car elles utilisent toutes les deux des bons versets et appropriés dans leur propre contexte, mais toutes les deux ne nous disent pas sous quelles conditions et de quel genre de croyants elles parlent !

Nous avons examiné ce sujet controversé en trois unités :

a) Comment quelqu’un peut être sauvé ;

b) Quel croyant risque de perdre son salut ; et

c) Quel croyant ne risque pas de perdre son salut !

Ainsi, mon but dans cette série est d’expliquer pourquoi je crois que les deux positions sont correctes sous certaines conditions. L’amour de Dieu est sans conditions mais tout ce qui nous concerne, est sous condition(s) ! Un example : « … celui qui crois en moi a la vie éternelle » (Jean 6:47) ! Tu ne crois pas, tu ne seras pas sauvé…

Je crois fermement que la Bible parle à la fois sur la sécurité du croyant ainsi que pour la non sécurité du croyant pourvu qu’il remplisse CERTAINES CONDITIONS POSEES PAR JESUS LUI MEME. La Bible contient les deux cas en fonction de la position du cœur (de la volonté) du croyant et de sa marche avec Dieu. Tout dépend des choix de notre cœur, de nos décisions et de notre marche spirituelle! Tout dépend de la nature du croyant dont nous parlons. La Bible dit : « Mon fils, donne-moi ton coeur, Et que tes yeux se plaisent dans mes voies » (Prov.23:26). Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie, donne-moi ta « volonté ». Dieu te veut toi ! Dieu accepte notre volonté SI nous la Lui donnons SINCÈREMENT ET DÉFINITIVEMENT !

Personne n’est exclu dès le début ! « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3:16). Nul n’est prédestiné à la perdition ! Au contraire l’amour de Dieu veut que « …tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1Tim.2:4). De nombreux autres versets le prouvent. IL veut aussi que tous les croyants qui marchent dans le désordre soient réveillés spirituellement. En outre, l’homme peut faire son choix, bon et définitif, à tout moment.

Le cas d’Ésaü était différent ! Il ne pouvait pas racheter ce qu’il avait déjà vendu parce que sa décision, le choix de son cœur, avait rendu sa ‘transaction’ finale. Il avait méprisé le privilège de son droit de premier-né ! Il était déçu parce qu’il avait déjà vendu et perdu définitivement son privilège. Il n’était pas, cependant, désolé pour son acte profane, mais pour le privilège qu’il avait perdu! (C’est ce que malheureusement beaucoup de personnes font ! Elles sont attristées pour leurs échecs mais pas pour leur manque de piété ! Ils ne se repentent pas). Nous voyons qu’il cherchait, au début, à se venger… à tuer son frère ! (Héb.12:16-17).Tous ne sont pas comme Ésaü!

Il y a des gens qui ont la possibilité de changer radicalement leur situation et être ranimées car ils se trouvent simplement entre deux opinions (1Rois 18:21). Jacques a parlé dans le même esprit quand il a dit : « Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus » (GR: δίψυχοι=de double âme) (Jacq.4:8). « Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre » (2Tim.2:21).

Où se situe le problème ? Dans notre étroitesse d’esprit et dans nos attachements à nos stéréotypes confessionnels qui nous empêchent de voir l’autre ou les autres aspects de la vérité ! Je le dis encore une fois : la sécurité du croyant dépend de sa sincère repentance et de sa foi sincère ! S’il aime son Sauveur Jésus-Christ DE TOUT SON CŒUR. Il y a des croyants qui ont présenté leurs corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui est leur service intelligent ; ils ne se conforment pas à ce siècle mais ils sont transformés par le renouvellement de leur entendement, afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait (Rom.12:1-2). Il y a d’autres croyants qui « …professent de connaître Dieu, mais par leurs œuvres ils le renient, étant abominables et désobéissants, et, à l’égard de toute bonne œuvre, réprouvés » (Tite 1:16).

Ceux qui ne se repentent pas n’ont pas de place dans la famille de Dieu. « … Si je ne te lave, tu n'auras point de part avec moi». (Jean 13:8). Quel homme se conformera aux exigences du Christ et le Christ ne gardera pas Sa « promesse » de le conserver jusqu'à la fin ? Cet homme a le témoignage au-dedans de lui concernant la sécurité de son salut ! Si son cœur (sa volonté) est fidèle à Dieu, Dieu fait une alliance avec lui : à le bénir et à le protéger : « Celui qui offre pour sacrifice des actions de grâces me glorifie, et à celui qui veille sur sa voie Je ferai voir le salut de Dieu » (Ps.50:23).

Il y a un mot très important qui a été dit par le Seigneur Jésus Christ: « […] Luttez pour entrer par la porte étroite; car beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer et ne pourront pas (Luc 13:24 -DarbyFR). Dans les Eglises chrétiennes il y en a beaucoup qui croient sincèrement dans le sacrifice et la résurrection du Christ pour leurs péchés, mais qui n'ont jamais confiés leur vie en Christ et qui ne L'ont jamais accepté comme le Seigneur de leur vie ! A cause de telles personnes, l’esprit charnel prévaut et l'Évangile de notre Seigneur et Sauveur est blasphémé! « Toutefois le solide fondement de Dieu demeure, ayant ce sceau: Le Seigneur connaît ceux qui sont siens, et: Qu'il se retire de l'iniquité, quiconque prononce le nom du Seigneur […] (2Tim.2:19-21). Y a-t-il, conformément à la Bible, des « presque » chrétiens ? Les « presque » chrétiens n’existent pas ! L'apôtre Paul a écrit aux « croyants » de l'église de Corinthe : « Mais c'est vous qui commettez l'injustice et qui dépouillez, et c'est envers des frères que vous agissez de la sorte! ​Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: […] » (1Cor.6:8-9).

Faisons attention à l’écriture qui suit : « Je te supplie, ô Éternel, Dieu des cieux, le Dieu grand et terrible, qui gardes l’alliance et la bonté envers ceux qui t’aiment et qui gardent tes commandements! » (Néh.1:5; Dan.9:4; Ex.20:6). Est-ce qu’IL garde Son alliance pour ceux qui ne L’aiment pas et qui n’observent pas Ses commandements? Qu’est-ce que cela signifie? Si, par contre, le cœur (la volonté) n’est pas fidèle envers Dieu, alors Dieu veut, mais IL ne peut pas bénir et protéger !

 

2. « …dites que l’arbre est bon et que son fruit est bon »

Ce principe de base nous donne le droit d’en tirer la conclusion suivante : si l’homme est bon, son fruit sera bon ! Si le cœur est pur, son fruit sera pur ! Est-ce qu’un cœur pur peut faire des choix impurs ? Voici comment notre Seigneur Jésus-Christ a exprimé l’« axiome » au sujet du cœur de l’homme : « Ce n’est pas un bon arbre qui porte du mauvais fruit, ni un mauvais arbre qui porte du bon fruit. Car chaque arbre se connaît à son fruit. On ne cueille pas des figues sur des épines, et l’on ne vendange pas des raisins sur des ronces. L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle » (Luc 6:43-45, aussi Mat.12:33-35 et Marc 7:21).

L’apôtre Jean dit: « Quiconque est né de Dieu (alors, il est un bon arbre ou un homme avec un cœur pur) ne pratique pas le péché (ne produits des mauvais fruits ou fait des mauvais choix), parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, (ne peut pas demeurer dans le péché et le tolérer) parce qu’il est né de Dieu » La réponse peut être trouvée dans ‘les mots’ « parce que la semence de Dieu demeure en lui » (1Jean 3:9) ! La gloire appartient à Dieu !

Que je sois plus claire :

  • J’ai toujours cru et je crois que ceux qui sont RÉELLEMENT SAUVÉS SONT TOUJOURS SAUVÉS, parce qu’ils ont donné tout leur cœur, c’est-à-dire toute leur volonté à Dieu – dès le début ou à un autre moment de leur vie – par amour pour le Seigneur leur Dieu de tout leur cœur, et de toute leur âme, de tout leur esprit et de toute leur force et ils aiment leur prochain comme eux-mêmes (Prov.23:26 ; Marc 12:30-31). C’est pour cela qu’ils ont accepté Jésus-Christ comme le Seigneur de leur vie.
  • J’ai toujours cru et je crois qu’il y a beaucoup de gens d’église qui CROIENT VRAIMENT que Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique (Jésus-Christ), afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle, MAIS qui n’ont pas donné tout leur cœur (toute leur volonté) à Dieu ! Ils s’attachent aux activités de l'église, dans des œuvres de charité, à une amélioration de leur comportement etc., mais ils ne se sont pas revenus au Seigneur! Dieu a dit au prophète Jérémie : « Si tu reviens, ô Israël, dit l'Éternel, reviens à MOI… » (Jér.4:1). De tels hommes croient qu’ils sont sauvés parce qu’ils ont cru, mais ils ne sont pas encore en « sécurité » ! Ils peuvent, toutefois, le devenir si, un jour, ils obéissent de de tout leur cœur, aux premier et deuxième plus grands commandements de Dieu (Marc 12:30-31) et acceptent Jésus-Christ comme le Seigneur de leur vie.

Un cœur qui est complètement donné au Seigneur marche dans Ses voies ! « Heureux ceux qui gardent ses préceptes, qui le cherchent de tout leur cœurqui ne commettent point d’iniquité, et qui marchent dans ses voies » (Ps.119:2-3) ! Croire de tout son cœur et Lui donner son cœur c’est tout ce qui compte pour Dieu ! La droiture et la pureté de cœur existent ou n’existent pas. Par conséquent, l’homme qui est vraiment né de Dieu a un cœur pur et il sera utilisé par Dieu ! Versez-vous de l’eau fraîche à boire dans un verre sale, même si c’est de l’or et de l’argent qui brille ? Dieu dit: « J’aurai les yeux sur les fidèles du pays, pour qu’ils demeurent auprès de moi; Celui qui marche dans une voie intègre sera mon serviteur » (Ps.101:6). Quand la Bible dit: « Celui qui marche dans une voie intègre sera mon serviteur », cela ne signifie pas « perfection sans péché » mais une marche fidèle dans l’obéissance, la repentance, la foi sincère en Sa Parole et la confiance dans le caractère de Dieu. Cela signifie pureté, humilité, contrition. En d’autres termes, amour parfait pour la vérité, pour la transparence spirituelle et pour la justice ! Dieu, en retour, lui montre son salut, accomplit toutes Ses promesses et bénédictions, oui, à tous ceux qui mettent leurs voies en ordre (Ps.50:23) ainsi qu’à tous ceux qui se repentent et séparent ce qui est précieux de ce qui est vil ! Alors, Il les fait comme Sa bouche (Jér.15:19). Le secret, donc, est la PURETÉ de cœur et dans la vie ! « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu! » (Mat.5:8). Paul a déclaré : « Je rends grâces à Dieu, que mes ancêtres ont servi, et que je sers avec une conscience pure… » (2Tim.1:3). Néanmoins, il Le servait dans l’erreur ! Il est donc possible de rendre un culte à Dieu avec une conscience pure et être, en même temps, dans « l’erreur » comme Paul l’était avant sa conversion à Christ ! C’est la raison pour laquelle il a reçu de la miséricorde et la grâce de Dieu…

           

  1. Le commencement de la sagesse…

SI l’homme connait toutes ces choses et ne les a pas encore mises en pratique, cela est dû au fait que la crainte de Dieu n’est pas dans son cœur. Il ne tremble pas à la Parole de Dieu ! (Isa:66:5). Il ne craint pas Dieu et ne laisse pas la parole de Dieu l’influencer au fond de son cœur. Il ne vit pas avec la crainte de rater ce que Dieu lui a offert ! Il n’a pas peur des conséquences de l’indifférence, du péché et de la rébellion ! Il n’y a que la crainte de Dieu qui peut pousser les gens à se détourner du mal. « Par la bonté et la fidélité on expie l’iniquité, et par la crainte de l’Eternel on se détourne du mal » (Pr.16:6). Avez-vous jamais connu quelqu’un qui ne s’écarte pas de son péché? La crainte de Dieu n’est pas dans son cœur ! Il n’a jamais sérieusement pensé au moment où il sera appelé à rendre compte à Dieu. Qu’il prie afin que l’Eternel des armées soit sanctifié dans sa conscience et… qu’il ait sa crainte (Esa.8:12-13). Que la crainte de Dieu devienne la source de sa sagesse. Seulement de cette manière il observera Ses commandements, car c’est ce que doit faire tout homme, car Dieu amènera toute œuvre en jugement, au sujet de tout ce qui est caché, soit bien, soit mal (Ec.12:13-14). Alors, quand il se présentera devant Dieu, il sera « …rempli du fruit de justice qui est par Jésus-Christ, à la gloire et à la louange de Dieu » (Php.1:11). Un tel homme ne sera pas découragé à cause des exigences spirituelles de Dieu. Il sait que Celui qui l’appelle à une vie sainte le fera ! Donc, que tous nous disions de tout notre cœur : Que Ta volonté soit faite dans notre vie ! Amen !

Clôturant avec ce chapitre cette série d’études, j’aimerais attirer à nouveau l’attention de nous tous sur les vérités suivantes : « Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance » (2Pie.3:9). Il « … veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1Tim.2:4). Dieu est miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité (Ps.86:15). La patience de notre Seigneur a pour objectif notre salut (2Pie.3:15). Quel amour, quelle patience, quelle gentillesse ! Dieu ne veut pas qu’un seul périsse ! Toutefois, nombreux périront ! La lumière est venue dans le monde, mais les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises (Jean 3:19). Si, au contraire, ils avaient fait le bon acte de justice dans leur cœur avec tristesse selon Dieu, admettant ce qu’ils sont et ce qu’ils ont fait et ce qu’ils font, la grâce de Dieu pourrait alors régner sur eux et enrichir ainsi leur vie. Alors, toutes les promesses de protection et de bénédiction seraient sur « l’agenda »… La grâce de Dieu n’est pas pour les hommes ou les femmes parfaites, mais pour ceux qui reconnaissent humblement leur état spirituel ! La repentance et la foi sont les moyens d’éviter la perdition. Ils ont tort tous ceux qui croient que la grâce de Dieu est un "passe-partout". Non ! La grâce de Dieu peut régner sous une seule condition, et cette condition est la justice… (Rom.5:21). La repentance est l’acte de base ou l’ingrédient de la justice entre l’homme et Dieu ! Il n’y a pas de salut sans repentance et sans foi opérant par la charité.

 

Ma prière…

Je souhaite de tout cœur que les destinataires de cette série d'études spirituelles aient été édifiés comme moi-même l’ai été. Je souhaite la même chose pour tous les croyants parce que cette question controversée est une parmi plusieurs qui ont divisé l'église du Christ ! Que le Seigneur utilise le travail d’amour pour aboutir à la correcte dispensation de la vérité, à l’unité de l'Eglise et tout particulièrement à l’édification spirituelle des croyants.

Je prie pour que beaucoup d'âmes viennent à la connaissance de la vérité et soient sauvées et que tous ceux qui invoquent le nom du Seigneur prennent toutes les armes spirituelles que Dieu met à notre disposition :

  • Aimer la vérité de tout notre cœur ;
  • revêtir la cuirasse de la justice ;
  • avoir notre cœur enflammé de zèle pour partager l'Evangile de paix en toute opportunité;
  • utiliser efficacement le bouclier de la foi et les précieuses promesses de Dieu dans toutes les épreuves et les tentations que nous subissons ;
  • porter le casque du salut offert par Sa grâce ;
  • que nous soyons armés avec l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu mais que nous soyons aussi en mesure de l’utiliser efficacement selon les cas et les circonstances ; et
  • prier sans cesse dans le Saint Esprit attendant avec persévérance les bénédictions que Dieu a réservées pour tous ceux qui L’aiment. Amen (Eph.6:10-18).

            Ma prière est enfin que le Seigneur Jésus-Christ utilisent Ses propres paroles pour l’édification de nous tous !

« Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus Christ en pureté »! (Eph.6:24)

 

Jean BALTATZIS

baltatzis@skynet.be

FIN

Et que la gloire soit à Dieu !

 

ΔΙΑΔΩΣΤΕ ΤΟ ΑΡΘΡΟ ΣΕ ΦΙΛΟΥΣ ΣΑΣ