24. LE SALUT EN CHRIST ET LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT [Chapitre 24].

Filed under BALTATZIS - FRANCAIS

Chapitre 24 Suite du Chapitre 23

“Paroles enseignées par l’Esprit” (1Cor.2:13)

Un ministère par courriel pour la Gloire de Dieu.

 

Une série d’études bibliques sur

LE SALUT EN CHRIST

ET

LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT

ΜΠΑΛΤΑΤΖΗΣ-Σειρά Βιβλικών μελετών (25).

PARTIE C’ : Quel croyant ne risque pas de perdre son salut… (#8)

 

Dans ce chapitre nous allons continuer à discuter certaines autres caractéristiques de l’âme qui appartiennent au quatrième groupe de la parabole du Semeur :

 

1.  Nos péchés sont pardonnés si nous marchons dans la Lumière… Les enfants de Dieu marchent dans la lumière !

Ceux qui affirment qu’ils sont des croyants nés de Dieu doivent toujours avoir à l’esprit que leur communion avec Dieu le Père et son Fils Jésus-Christ, ainsi qu’avec l’Esprit Saint dépend de leur marche dans la lumière, c’est-à-dire en transparence et en pureté. La Bible est tout à fait claire sur ce point : Si nous ne marchons pas dans la lumière, cela ne résultera à aucune communion spirituelle avec Dieu et même avec les hommes ! SINON, IL NE PEUT PAS PURIFIER NOS PECHES ET LA COMMUNION FRATERNELLE NE PEUT PAS EXISTER ! Voici quelques preuves:

  • « Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché » (1Jean 1:7).
  • « Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier » (1Jean 2:1-2).
  • « Si j’avais conçu l’iniquité dans mon cœur, le Seigneur ne m’aurait pas exaucé » (Ps.66:18).
  • « Bien-aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l’assurance devant Dieu. ​Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable » (1Jean 3:21-22).

 

2.   La faim et la soif sont satisfaites

Ceux dont la faim et la soif spirituelles sont complètement satisfaites, devraient-ils aller ailleurs pour satisfaire leur faim et leur soif ? Veuillez prêter attention aux versets suivants:

  • « Jésus lui répondit: Quiconque boit de cette eau aura encore soif; mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle » (Jean 4:13-14).
  • « ​Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif » (Jean 6:35).

Ceux qui ont goûté que le Seigneur est bon, pourquoi devraient-ils L’abandonner et essayer de trouver ailleurs joie et bonheur ? Ceux qui ont goûté que le Seigneur est bon (1Pie.2:3) et qu’IL est le Seul qui a les paroles de la vie éternelle et qu’ils sont sûrs qu’Il est le Christ, le Fils du Dieu vivant, pourquoi devraient-ils L’abandonner et retourner au désert pour satisfaire leur soif et leur faim? (Jean 6:68-69). Les versets susmentionnés nous garantissent que ceux qui n’ont plus soif et faim, n’auront aucun intérêt de retourner au désert de ce monde pour trouver de « l’eau » à boire et satisfaire leur soif ou chercher de la nourriture pour manger, parce qu’ils sont complètement satisfaits ! Celui qui est pur, celui qui est devenu pur par l’intervention du Saint-Esprit et qui est devenu une créature nouvelle ne peut pas tolérer l’impureté spirituelle ! L’homme nouveau est renouvelé dans l’esprit et dans son intelligence, et il est créé selon Dieu dans la justice et la sainteté (Eph.4:23-24). Il est scellé! Scellé par Dieu ! Comme cela est merveilleux ! Comme cela est encourageant ! Celui qui est scellé par Dieu est aussi « cértifié » ! Son authenticité comme enfant de Dieu et sa sécurité sont « garanties » !

 

3.  « Élus selon la prescience de Dieu le Père… »

Beaucoup sont appelés… mais peu sont choisis. Cela signifie que peu deviennent « élus ». Il y a des gens qui osent entrer à la « noce » de Dieu sans les vêtements appropriés, c’est-à-dire, sans remplir les conditions nécessaires (Mat.22:11-13) Que le lecteur comprenne…. et qu’il prête attention aux versets suivants:

  • « Élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l’Esprit, afin qu’ils deviennent obéissants, et qu’ils participent à l’aspersion du sang de Jésus-Christ: que la grâce et la paix vous soient multipliées! » (1Pie.1:2).
  • « … nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père… » (Jean 6:64-65).
  • « Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés » (Rom.8:29-30).
  • « Nous savons, frères bien-aimés de Dieu, que vous avez été élus » (1Thess.1:4).
  • « En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté » (Eph.1:11).

Conclusion : Tous ceux qui ont été appelés n’ont pas répondu positivement pour devenir « élus ». Ils ont négligé les exhortations et les avertissements de Dieu. Ceux qui ont répondu positivement sont devenus « élus » ! Dieu connaissait d’avance ceux qui deviendraient élus !

Comme j’écrivais ces lignes je me suis rappelé du cas de Jérémie : « Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations » (Jér.1:5). Étonnant ! Et qu’est-ce qu’il faut dire concernant les cas de Jean Baptiste (Luc 1:13-17) et de l’apôtre Paul (Gal.1:15-16)? Est-ce que ce n’était pas aussi la volonté souveraine de Dieu dans le cas de Jacob qui l’a préferé au lieu d’Esaü (Gen.25:22-26) ? Dieu n’a PAS forcé leur salut ! Dieu les connaissait simplement d’avance ainsi que leur choix, et IL les a prédestinés pour un certain but, pour un certain service, pour un certain ministère à accomplir dans leur génération !

Les chapitres de Romains 9, 10 et 11 parlent abondamment au sujet de la connaissance préalable de Dieu (prescience). Jésus connaissait ceux qui avaient cru et ceux qui n’avaient pas cru… J’ai été fortement impressionné par le verset Jean 6:6, un verset qui a influencé toute ma vie : « ​Il disait cela pour l’éprouver, car il savait ce qu’il allait faire ». Et que dirons-nous des prophéties des prophètes de l'Ancien Testament concernant l’avenir de certaines nations? Également sur certains versets du Nouveau Testament l'un d’eux que j’estime d’une grande importance: « …pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d'avance » (Actes 4:28).

Que je rende cela encore plus claire en ajoutant les versets suivants :

  • « Mais nous savons que toutes choses travaillent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son propos. (Quelle consolation !) Car ceux qu’il a préconnus, il les a aussi prédestinés à être conformes à l’image de son Fils, pour qu’il soit premier-né entre plusieurs frères. (Incroyable mais vrai !… conformes à l’image de son Fils ! Voir aussi 1Jean 3:2). Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. Que dirons-nous donc à ces choses? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Celui même qui n’a pas épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous fera-t-il pas don aussi, librement, de toutes choses avec lui? Qui intentera accusation contre des élus de Dieu? (Il ne parle pas des ‘appelés’ mais des ‘élus’) Qui accusera les élus de Dieu? » (Rom.8:28-33).
  • « … Tu es mon serviteur, Je te choisis, et ne te rejette point! » (Esa.41:9, Voir aussi Jean 13:18; 15:16).
  • « Dieu n’a point rejeté son peuple, lequel il a préconnu »… (Rom.11:2) (Alléluia!) SI Dieu m’a préconnu, Il ne va pas me rejeter ! Me châtier, me corriger, OUI (Heb.12:5-15), mais me rejeter, NON ! Est-ce nécessaire pour moi d’ajouter quoi que ce soit à ces versets / pierres angulaires?

 

4.  Le chapitre 17 de l’évangile de Jean

Ce chapitre confirme et complète de façon claire ce qui a déjà été dit à propos de la préconnaissance et de l’élection. Prêtons attention à certains versets du chapitre 17 de l’Évangile de Jean, qui confirment la notion de sécurité éternelle du VRAI croyant :

  • « comme tu lui as donné autorité sur toute chair, afin que, quant à tout ce que tu lui as donné, il leur donne la vie éternelle » (Jean 17:2) ;
  • « J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu m’as donnés du monde; ils étaient à toi, et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole » (Jean 17:6) ;
  • « Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m’as donné vient de toi » (Jean 17:7) ;
  • « car je leur ai donné les paroles que tu m’as données, et ils les ont reçues; et ils ont vraiment connu que je suis sorti d’auprès de toi, et ils ont cru que toi tu m’as envoyé » (Jean 17:8) ;
  • « Moi, je fais des demandes pour eux; je ne fais pas de demandes pour le monde, mais pour ceux que tu m’as donnés, parce qu’ils sont à toi » (John 17:9) ;
  • « (et tout ce qui est à moi, est à toi; et ce qui est à toi est à moi), et je suis glorifié en eux » (Jean 17:10) ;
  • « Et je ne suis plus dans le monde, et ceux-ci sont dans le monde, et moi, je viens à toi. Père saint, garde-les en ton nom que tu m’as donné, afin qu’ils soient un comme nous » (Jean 17:11) ;
  • « Quand j’étais avec eux, moi je les gardais en ton nom; j’ai gardé ceux que tu m’as donnés, et aucun d’entre eux n’est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l’écriture fût accomplie » (Jean 17:12) ;
  • « je ne te prie pas que vous devez les ôter du monde, mais que vous devriez les garder du malin » (Jean 17:15) ;
  • « Sanctifie-les par la vérité; ta parole est la vérité » (Jean 17:17) ;
  • « Père, je veux, quant à ceux que tu m’as donnés, que là où moi je suis, ils y soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire, que tu m’as donnée; car tu m’as aimé avant la fondation du monde » (Jean 17:24).

On peut voir dans ce chapitre ou mieux dans les versets sélectionnés de ce chapitre que les expressions « m’a donné » ou « m’ont donné » sont répétées sept fois ! Nous voyons aussi que ceux que le Père a donnés au Fils :

a) ont reçu Ses paroles;

b) Jésus a été glorifié en eux;

c) ont été gardés par Jésus;

d) ont été sanctifiés par la vérité de Dieu; et

e) Jésus a prié le Père de les garder du malin !

Et maintenant un dernier point mais très significatif ! Il est écrit :

« ​En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté » (Eph.1:4-5). Élus avant la fondation du monde ! Qu’est-ce qu’Il a choisi? Des croyants faux et rebelles, hypocrites et récidivistes ? Des gens qui disent Seigneur, Seigneur mais qui sont des ouvriers d’iniquité ? Des croyants tièdes qui seront vomis de sa bouche ? Des gens absorbés par les soucis de cette vie ? Des gens qui marchent dans le désordre ? Des croyants impropres pour le royaume de Dieu ? Des chrétiens comme Démas, Diotrèphe, Ananias et Sapphira? Des croyants qui retournent à leur « vomissement » ? Des croyants qui chérissent un mauvais cœur d’incrédulité ? Des gens qui Le renient ouvertement ? Des gens qui ne respectent pas Ses avertissements ? Des croyants dont les noms seront effacés du livre de vie ? Des croyants qui ont péché mais ne se sont jamais repentis de leurs péchés ? Ceux qui professent Le connaître mais qui par leur œuvres Le renient ! Des ouvriers chrétiens trompeurs ? Des ouvriers chrétiens qui deviennent ennemis de la croix ? Ceux qui travaillent pour un gain sordide et qui dominent sur l’héritage de Dieu ? Des vierges folles ? Des gens qui sont entrés sans le vêtement de noce ? Des marchands de la Parole de Dieu ? NON, mais «…ÉLUS selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l’Esprit, afin qu’ils deviennent obéissants, et qu’ils participent à l’aspersion du sang de Jésus-Christ: […] (1Pie.1:2). Pas simplement « appelés » mais « élus » !

Par conséquent:

  • Les vrais croyants ont été ​élus avant la fondation du monde, pour qu’ils soient saints et irrépréhensibles devant celui qui les a prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, et pour certains services, selon le bon plaisir de sa volonté (Eph.1:4 et 2Tim.1:9) ;
  • Ils sont « élus » selon la « prescience » (préconnaissance) [prognosis –GR] de Dieu le Père, par la sanctification de l’Esprit, afin qu’ils deviennent obéissants, et qu’ils participent à l’aspersion du sang de Jésus-Christ (1Pie.1:2) !

Ainsi, encore une fois :

Par conséquent :

  • Dieu ne les a pas choisis arbitrairement mais d’après Sa prescience (prognosis). Sa prognosis a-t-elle fait une erreur ou Dieu a-t-Il obligé quelqu’un d’être sauvé ou d’être perdu?

Ces vérités sont corroborées par le passage susmentionné: « ​Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés » (Rom.8:28-30).

Gloire à Dieu ! Alléluia !

Jean BALTATZIS

baltatzis@skynet.be

A suivre…

ΔΙΑΔΩΣΤΕ ΤΟ ΑΡΘΡΟ ΣΕ ΦΙΛΟΥΣ ΣΑΣ