23. LE SALUT EN CHRIST ET LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT [Chapitre 23].

Filed under BALTATZIS - FRANCAIS

Chapitre 23 Suite du Chapitre 22

 

“Paroles enseignées par l’Esprit” (1Cor.2:13)

Un ministère par courriel pour la Gloire de Dieu.

 

Une série d’études bibliques sur

LE SALUT EN CHRIST

ET

LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT

ΜΠΑΛΤΑΤΖΗΣ-Σειρά Βιβλικών μελετών (24).

PARTIE C’ : Quel croyant ne risque pas de perdre son salut… (#7)

 

Dans ce chapitre, nous allons examiner certaines autres caractéristiques de l’âme qui  sont consolidées dans le quatrième groupe de la parabole du Semeur :

 

1. Sécurité – Assurance – témoignage intérieur

La Bible est claire : celui qui aime le Seigneur, déteste le mal! « Vous qui aimez l’Eternel, haïssez le mal! Il garde les âmes de ses fidèles, Il les délivre de la main des méchants » (Ps.97:10). L’homme de Dieu peut être sûr que Dieu préservera son âme, la délivrera de la main des ‘méchants’ ; LE Seigneur le délivrera de toute œuvre mauvaise, et il le sauvera pour le faire entrer dans son royaume céleste. A Lui soit la gloire aux siècles des siècles! Amen! (2Tim.4:18). Nous concluons donc, ou mieux, nous savons avec certitude que le méchant est Satan… Le même message est exprimé d’une autre façon dans le verset du NT qui suit: « le Seigneur sait délivrer de l’épreuve les hommes pieux, et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement » (2Pie.2:9).

« Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu; vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu » (Jean 8:47). Cher lecteur! Arrêtez et pensez… Combien il est terrible de voir des gens d’église qui n’obéissent pas aux paroles de Dieu! Au contraire, « Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent » (Jean 10:27). « Mes brebis entendent ma voix », non celles qui ne sont pas miennes ! Que signifie « elles Me suivent » ? Lui obéissent : « Pierre, prenant alors la parole, lui dit: Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi; qu’en sera-t-il pour nous » (Marc 10:28; Mat.19 :27; Luc 5:11; Luc 18:28) ?

Nous lisons dans l’Evangile de Jean les paroles encourageantes qui suivent : « Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père » (Jean 10:29). Notre Seigneur Jésus a déclaré solennellement à une autre occasion : « […] Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela » (Jean 11:25-26) ? Parlait-il de la mort physique ? Absolument pas ! Il parlait de la vie éternelle, qui est garantie à tous ceux qui se confient (vraiment) en LUI !

Je vous prie de remarquer ce que les versets 1Jean 5:13 et Jean 5:24 respectivement déclarent :

  • «Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous AVEZ la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu ».
  • « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, A la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie »

Ces versets nous garantissent que NOUS AVONS déjà LA VIE ÉTERNELLE.

L’apôtre Jean disait avec certitude que lui et nous tous, tous les vrais croyants, allons voir Jésus : « Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu. Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est.Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur » (1Jean 3:1-3). Si Jean croyait qu’il y avait une possibilité, après un certain temps, que lui-même régresse, pourrait-il jamais avoir parlé de cette façon ?

L’apôtre Paul croyait que Dieu allait lui donner la couronne de la justice. Il avait l’assurance pour son avenir : « Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement » (2Tim.4:8). S’il estimait qu’il y a avait même une possibilité après un certain temps de devenir un récidiviste, il n’aurait jamais parlé de cette façon! Ils avaient, tous les deux, Jean et Paul, le témoignage en eux-mêmes ! C’est magnifique ! Mais cet « honneur » n’est pas réservé seulement à Paul et à Jean, mais aussi à tous ceux qui aiment l’avènement de Jésus-Christ ! Ainsi, qu’aucun vrai croyant  ne pense que toutes ces promesses étaient seulement pour les apôtres ! La couronne de la vie est également destinée à ceux qui supportent la tentation, aiment le Seigneur et sont fidèles jusqu’à la mort (Jacques 1:12; Apo.2:10). Et n’oubliez pas, chers lecteurs, que « ​Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur » ! (1Jean 3:3). C’est la raison pour laquelle la seule chose qui comptait pour Jean et qu’il recherchait, c’était de ne pas être condamné par son cœur… « Car si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur et il connaît toutes choses. Bien-aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l’assurance devant Dieu. ​Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable » (1Jean 3:20-22).

J’ai demandé à certains de ceux qui ne doutent pas du tout à propos de la sécurité de leur salut, s’il y avait une possibilité de ne pas être finalement sauvés, si, si, si… Leur réponse provenant de leur témoignage intérieur était audible: « Vous plaisantez ? » D’autre part, j’ai vu des personnes qui croient et qui ont même écrit des livres que les chrétiens ne sont assurés que seulement à la fin de leur vie SI la mort les trouve en bon état spirituel, je les ai vus parler et se vanter avec une assurance complète au sujet de leur salut et de leur bonheur quand ils seront avec leur Seigneur ! Seulement, tous les  deux, les uns et les autres ne devraient pas oublier qu’il est écrit dans la parole de Dieu « Ne vous y trompez pas » (1Cor.6:9; 1Cor.15:33; Gal.6:7; Héb.13:9; Jac.1:16), «Prenez garde que vous ne soyez séduits » (Luc 21:8) etc. Malheureusement, le credo de beaucoup d’églises, l’égoïsme et le manque d’amour pour la vérité, les mènent à toutes sortes d’erreurs.

Remarquez ce qui est écrit dans 2Tim.2:11-13: « Cette parole est certaine: Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui; si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui; si nous le renions, lui aussi nous reniera; si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même ». Ainsi, si l’un est mort avec Lui et s’il accepte ses souffrances pour Lui, l’Éternel ne le gardera-t-IL pas pour la vie éternelle? Si quelqu’un a déposé, sans réserve, à la Banque du Seigneur toute sa vie, l’Éternel ne le protégera-t-IL pas et ne le bénira-t-IL pas pour maintenant et pour l’éternité ? Et n’oublions pas que les vrais et honnêtes croyants ne Le renient pas et ne peuvent pas continuer à Le renier, parce que la semence de Dieu demeure en eux ! Pierre qui a été un vrai et honnête croyant L’a renié mais il n’est pas resté dans cet état ! Pourquoi? Voici la réponse : car il aimait la vérité ; car il aimait Jésus-Christ, car il était honnête et qu’il était prêt à mourir pour LUI, indépendamment de ses faiblesses ! Oui, il était, dès le début, une brebis du Christ, écoutant sa voix et Le suivant ! Oui, « Le chemin des hommes droits, c’est de se détourner du mal; Celui qui garde son âme veille sur sa voie» (Prov.16:17 – DarbyFR). Dieu, notre Père conserve la vie à notre âme et ne permet pas que notre pied chancelle (Ps.66:9). Oui ! Le l’Eternel nous gardera de tout mal, Il gardera notre âme » (Ps.121:7).

 

2.  La sécurité du croyant est liée avec sa droiture / intégrité

            Comme je cherchais dans la Bible pour trouver des arguments qui pourraient être utilisés pour les deux cas, c’est-à-dire, pour ceux qui croient qu’ils risquent de perdre leur salut et ceux qui ne risquent pas de le perdre, j’ai été impressionné par l’utilisation  répétée des mots droit et intègre, ou droiture et intégrité ! Voici  un petit échantillon :

  • « ​Mon bouclier est en Dieu, Qui sauve ceux dont le cœur est droit » (Ps.7:10).
  • « ​Etends ta bonté sur ceux qui te connaissent, Et ta justice sur ceux dont le cœur est droit » (Ps.36:10) !
  • « Eternel, répands tes bienfaits sur les bons et sur ceux dont le cœur est droit » (Ps.125:4) !
  • « O Eternel! qui séjournera dans ta tente? Qui demeurera sur ta montagne sainte? Celui qui marche dans l’intégrité, qui pratique la justice et qui dit la vérité selon son cœur » (Ps.15:1-2).
  • « L’Eternel connaît les jours des hommes intègres, et leur héritage dure à jamais » (Ps.37:18).
  • « ​Car l’Eternel Dieu est un soleil et un bouclier, L’Eternel donne la grâce et la gloire, Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité » (Ps.84:11).
  • « Oui, Dieu est bon pour Israël, pour ceux qui ont le cœur pur ».

Le véritable culte envers Dieu appartient seulement à ceux qui sont droits ou intègres (Ps.32:11, 33:1).

Permettez-moi de répéter ce que j’ai déclaré précédemment : même le vrai croyant peut tomber dans le péché, mais il ne peut pas rester dans le péché, il ne peut pas pratiquer le péché : « Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable. Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère » (1Jean 3:8-10). Amen et alléluia !

Egalement, le passage de Jean 6:37-40: « Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. ​La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. »

Ce passage nous dit que la vie éternelle que le Père nous a offerte est garantie et que nous serons ressuscités au dernier jour! Donc, le vrai croyant A la vie éternelle et Jésus va le ressusciter ! Choses sures et certaines ! Alléluia !

 

3.  Conclusions

Qu’est-ce que les versets ci-dessus signifient? Sécurité et protection du début à la fin ! Et une autre chose :

A) Le père donne à son Fils ! Que donne-t-IL ? De faux croyants ?

B) L’homme va au Christ ! Qui va au Christ? Celui qui a été donné par le Père au Fils ! Quelle garantie ! Et quelle consolation !

Je ressens fortement le besoin de mettre également l’accent sur les versets suivants – dont certains ont déjà été mentionnés – pour renforcer mon argumentation sur le Salut, la Sécurité et la Protection au moyen d’une foi simple :

  • « Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3:14-16).
  • « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie » (Jean 5:24).
  • « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle » (Jean 6:47).
  • « Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6:54).
  • « Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui » (Jean 6:56).
  • « Je suis venu comme une lumière dans le monde, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres » (Jean 12:46).
  • « Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice. Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous » (Rom.8:10-11).
  • « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, (vous avez été sauvés – GR) par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu » (Eph.2:8).
  • « Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie » (1Jean 5:12).

Attention: Le fait que je suis sauvé (j’ai été sauvé) ne signifie pas que je suis parfait. Nous avons besoin de beaucoup de choses ! Nous devons faire des progrès et jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ (Eph.4:13). Depuis le moment que l’homme a donné sincèrement son cœur (sa volonté) à Dieu, de nombreuses étapes d’engagement, de renoncement de ses intérêts et de ses droits sont nécessaires, afin d’être agréable à Dieu et d’être en mesure d’aider les autres, mais aussi en vue d’accélérer son amélioration et son progrès spirituel. Que je répète quelques versets de la parole de Dieu :

  • « Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, ​selon qu’il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint » (1Pet.1:15-16).
  • « Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore » (Apo.22:11).
  • « ​C’est pourquoi, laissant les éléments de la parole de Christ, tendons à ce qui est parfait, sans poser de nouveau le fondement du renoncement aux œuvres mortes, de la foi en Dieu » (Héb.6:1).

En outre : « ​Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous complaire en nous-mêmes. ​Que chacun de nous complaise au prochain pour ce qui est bien en vue de l’édification » (Rom.15:1-2).

Que nous marchions tous agréablement devant Dieu !

 

Jean BALTATZIS

baltatzis@skynet.be

 

A suivre…

ΔΙΑΔΩΣΤΕ ΤΟ ΑΡΘΡΟ ΣΕ ΦΙΛΟΥΣ ΣΑΣ