8. LE SALUT EN CHRIST ET LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT [Chapitre 8].

Filed under BALTATZIS - FRANCAIS, FRANCAIS

Chapitre 8, Suite du Chapitre 7

“Paroles enseignées par l’Esprit” (1Cor.2:13)

Un ministère par courriel pour la Gloire de Dieu.

Une série d’études bibliques sur

LE SALUT EN CHRIST

ET

LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT

PARTIE A’ : LA VIE SPIRITUELLE NORMALE

LE VERITABLE CROYANT (#2)

ΜΠΑΛΤΑΤΖΗΣ-Σειρά Βιβλικών μελετών (8).

Nous continuons le Chapitre 7 avec :

A.  Les principales caractéristiques des vrais Chrétiens…

Il est vrai que Dieu seul connaît d’une manière absolue ceux qui Lui appartiennent ! Il nous  a pourtant donné la possibilité, jusqu’à une certaine mesure, de discerner « … la différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas » (Mal.3:18). Voyons quelques-unes des principales qualités de ceux qui appartiennent à Jésus-Christ :

  1. Ceux qui croient en leur cœur les deux miracles : a) que Jésus-Christ est « né de la Vierge Marie » et b) que « Dieu a ressuscité Christ des morts » ! Ceux qui croient à l’un et ne croient pas à l’autre se trompent fatalement!
  2. Ceux qui confessent que Christ est venu dans la chair et qu’Il « … est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen! » (Rom.9:5). Oui, Christ est au dessus de toutes  et non pas l’Archange Micaël, comme les témoins de Jéhovah le disent, comme si l’Archange Micaël était au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement !
  3. Tous ceux qui se sont sincèrement repentis de leurs péchés et qui ont mis leur confiance en Christ (Marc 1:15) comme le SEIGNEUR DE LEUR VIE, qui produisent du fruit digne de la repentance (Ματ.3:8, Λουκ.3:8) et qui ont comme guide exclusive Sa Parole pour leur parler, leur enseignement et leur comportement (Jean 8:31). En d’autres mots, ceux qui ont donné leur cœur (leur volonté) à Dieu et ont fait de Christ le SEIGNEUR de leur vie et qui observent Ses voies (Pr.23:26 et Rom.10:9);
  4. Ceux qui L’aiment de tout leur cœur, de toute leur âme, de toute leur pensée, et de toute leur force (Marc 12:30), se chargent de leur croix et Le suivent (Mat.16:24). Ce sont les seuls qui deviennent vraiment Ses disciples (Luc 14:27). En de tels croyants, Dieu a mis Ses lois dans leurs cœurs et les a écrites dans leur esprit (Héb.10:16 et 8:10). Oui, en de tels croyants IL leur donne un cœur nouveau et met en eux un esprit nouveau […] (Ezék.36:36). SA loi est dans leur cœur (Ps.37:31, Isa.51:7) !
  5. Dieu a donné et continue à donner le Saint-Esprit parce qu’ils Lui obéissent (Actes 5:32). Ce qui compte ce ne sont pas les dons qu’IL leur a donnés mais le fruit (le caractère chrétien) qu’ils produisent avec la guidance et l’aide du Saint Esprit. Malheureusement, il y a plusieurs chrétiens qui recherchent les manifestations de l’Esprit (guérisons, miracles, parler en langues etc.) pour s’assurer d’être sauvés ! Quel enseignement terrible de la part de Satan !
  6. Ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu (Rom.8:14). Ceux-ci ne cherchent pas leur propre avantage, mais ceux du plus grand nombre, afin qu’ils soient sauvés (1Cor.10:33). Ils cherchent ​premièrement le royaume et la justice de Dieu (Mat.6:33).
  7. Ceux qui sont nés de Dieu (1Jean 5:18) ont reçu une nouvelle nature grâce à l’intervention du Saint-Esprit et non pas simplement une amélioration de leur vieille nature. Ceux qui sont nés de Dieu ne pèchent pas (ne pratiquent pas le péché secrètement ou ouvertement), car Sa semence demeure en eux et ils ne peuvent pas pécher (pratiquer le péché). Et cela parce que Sa loi est mise au-dedans d’eux (Jér.31:33) ; elle est écrite sur les tables de leur cœur (2Cor.3:3) ; ils ont une nouvelle nature ! Ceux qui sont de vrais chrétiens, s’ils tombent occasionnellement dans le péché, ils s’empressent de se relever, de se repentir sincèrement (1Jean 1:9), en confessant sincèrement leurs péchés et en changeant leur vie de manière durable. Ils ne retournent pas comme un chien à ce qu’il a vomi ou comme la truie lavée dans le bourbier où elle s’est vautrée (2Pie.2:22). Ils croient que quand ils confessent sincèrement les péchés qu’ils ont commis ou dans lesquels ils sont accidentellement tombés IL est fidèle et juste, pas seulement de les pardonner mais aussi de les purifier de toute iniquité (1Jean 1:9). « Heureux ceux qui gardent ses préceptes, Qui le cherchent de tout leur cœur, qui ne commettent point d’iniquité, et qui marchent dans ses voies! » (Ps.119:2-3).
  8. Ceux qui ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs (Gal.5:24), ont été affranchis du péché et de leurs passions etsont devenus esclaves de Dieu, ayant pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle (Rom.6:22). Bien qu’ils vivent la vie physique normale ils sont sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans leur chair mortelle (2Cor.4:10-11). C’est la raison pour laquelle Dieu a donné et continue à leur donner le Saint Esprit parce qu’ils Lui obéissent. L’Esprit est devenu en eux des fleuves d’eau vive qui coulent de leurs sein (Ac.5:32, John 7:38-39). L’Onction de l’Esprit qu’ils ont reçu les enseigne toutes choses (1John 2:20, 27) ! Ils ne sont pourtant pas satisfaits d’eux-mêmes mais toujours avec le Seigneur et ils tendent vers la perfection. Je répète : si quelqu’un vient à être surpris en quelque faute ou à un péché, il demande pardon, accepte sans murmures les conséquences de son péché ou de sa faute ainsi que le châtiment de la part de Dieu (Lév.26:41 ; Luc 23:41).
  9. Ils ne veulent pas simplement éviter de pécher, mais ils se réjouissent de faire du bien. Leur piété est sincère et désintéressée. Comme ils ont donné le consentement de leur cœur à la volonté de Dieu, l’Esprit de Dieu agit en eux. Oui, Sa grâce agit en eux comme elle a agit dans la vie de Paul et des autres apôtres ! Ils sont des chrétiens de cœur et pas de lèvres. Ils se confient en Dieu seul et ne permettent pas aux soucis de prendre la première place dans leur vie car ils savent que les soucis (les anxiétés, l’angoisse) sont le produit de manque de foi et d’une idolâtrie camouflée !
  10. Ils ont un esprit clément (Mt.6:12) et sont fidèles même aux moindres choses (Luc 16:10). Ils ont détruit les ponts en arrière vers le monde et n’oublient jamais qu’ils vont rendre compte à Dieu et non pas aux hommes. Ils ne cachent dans leur cœur de désirs secrets pour le monde…
  11. Ils n’altèrent point la parole de Dieu ni trafiquent leurs auditeurs par cupidité, au moyen de paroles trompeuses (2Cor.4:2; 2Pet.2:3). Ils se gardent afin que le Malin ne les touche pas (1Jean 5:18).
  12. Ils sont pauvres en esprit, c’est-à-dire humbles ! Ils pleurent :

a) pour leurs propres péchés, leurs fautes et leurs actes insensés ;

b) pour les péchés de ceux qui ne se sont pas repentis de leurs péchés; et

c) pour tous les croyants et en particulier pour les responsables des églises (prêtres, anciens et diacres), ainsi que pour les croyants et les églises qui marchent dans le désordre !

  1. Ils ont faim et soif de la justice (Mat.5:6). Ils ont le cœur pur et n’ont pas de ruse en eux (Ps:32:2). Ils sont des artisans de la paix et prient avec ferveur pour que la paix au sein des familles, des églises et du monde entier s’établissent (Mat.5:9). Ils acceptent d’être insultés, mal compris et faussement accusés et même persécutés au nom de la vérité et de l’Evangile (Mat.5:10-12) !
  2. Enfin, ils n’essayent pas d’augmenter le nombre de leurs activités et de leurs exploits personnels afin que … Dieu … soit glorifié mais  ils se confient de plus en plus en Ses promesses et à l’œuvre que Jésus-Christ a fait et continue de faire en leur faveur ! Ils laissent Dieu de les conduire à des œuvres que LUI a préparées pour qu’ils puissent marcher en elles (Eph.2:8-10). Dieu ne prend pas plaisir à nos multiples activités mais au dévouement de notre cœur : Il est écrit : « Car les yeux de l’Éternel parcourent toute la terre, afin qu’il se montre fort, en faveur de ceux qui sont d’un cœur parfait envers lui… » (2Chr.16:9 DarbyFR).

Autrement dit, ils ont accepté de tout cœur de devenir ce que le Seigneur veut qu’ils deviennent! Oui, ils ont accepté de vivre pour Jésus-Christ, être conduits par l’Esprit Saint et avoir une vie victorieuse.

Mais… posons-nous donc la question :

2.  Qui est conduit par l’Esprit Saint?

a)      Est-ce celui qui a donné la moitié de son cœur à Dieu  (Prov.23:26) ? Celui hésite entre les deux côtés (1Rois 18:21) ?

b)     Est-ce celui qui n’a pas obéi au plus grand commandement de Dieu de L’aimer de tout son cœur, de toute son âme, de tout son esprit et de toute sa force et ton prochain comme toi-même (Marc 12:30-31) ?

c)      Est-ce celui qui n’a pas renoncé à lui-même, qui n’a pas pris sa croix, et qui ne le suit pas ? (Mat.10:38 ; 16:24 ; Marc 8:34; Luc 9:23; 14:27) ; peut-il jamais être Son disciple ou être digne de Lui (Mat.10:38; 16:24; Marc 8:34; Luc 9:23, 14:27) ?

d)     Est-ce celui qui n’a pas donné au Christ la priorité absolue (Luc 14:26, 27, 33) ?

La réponse est évidente : Il y a certains « croyants », qui sont encore dans la chair et qui ne peuvent pas plaire à Dieu (Rom.8:8). Oui ! Paul se réfère aux « frères » … Mais, à quel genre de frères fait-il allusion ? Où est leur cœur ? Et quel est leur fruit ? Il y avait dix lépreux qui ont été sauvés de leur lèpre mais un seul a voulu retourner … pour exprimer sa gratitude à CHRIST… ! Arrêtons-nous et pensons-y…

Un cher frère en Christ m’a posé la question suivante: C’est exact, mais ne penses-tu pas que tu as mis la barre très haut ? Et j’ai répondu: C’est exact, mais c’est notre Seigneur, qui a mis la barre très haut ! Je tiens simplement à répéter ce que Lui a commandé !

Notre foi ne peut pas bien fonctionner et obtenir les bénédictions de Dieu lorsque notre conscience est « infectée » par des péchés « de la chair et de l’esprit » (Eph.2:3), par le désespoir, etc. En d’autres termes, lorsque notre conscience nous condamne d’un péché non confessé et non rejeté ! Au contraire, lorsque la foi va de pair avec un cœur purifié  de toute mauvaise conscience et qui cherche premièrement le royaume et la justice de Dieu, alors toutes sortes de bénédictions seront données par-dessus de Sa propre initiative (Mat.6:33) ! Le croyons-nous ?

Par conséquent, le devoir des croyants est : «…Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité (2Tim.2:19). Beaucoup d’attention doit être donné  à ce que Paul a dit à Timothée au sujet de certaines personnes qui ont perdue la bonne conscience et ils ont fait naufrage par rapport à la foi (1Tim 1:19).

Ceci implique que tous ceux qui prononcent le Nom du Christ doivent s’éloigner de l’iniquité, de l’erreur doctrinale ou de l’hérésie, et de tout péché de conduite. Cela signifie également qu’il faut s’écarter des hommes iniques, (qui professent d’être chrétiens) que ce soit par leurs mauvais principes ou leurs mauvaises pratiques, ou par les deux, et qu’ils n’aient aucune communion avec eux. En effet, si nous ne nous éloignons pas des hommes iniques et si nous ne nous éloignons pas de l’iniquité personnellement, nous allons moissonner les conséquences de notre péché et nous serons inutiles pour l’Église de Dieu !

Ceux qui connaissent Dieu ou mieux ceux qui sont connus de Dieu sont appelés à s’éloigner de toute iniquité, à continuer à se purifier de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant leur sanctification dans la crainte de Dieu (2Cor.7:1; aussi Ps.34:14; 3:2; Eph.5:4; 5:11; 1Pe.1:15-16; Isa.52:11). S’éloigner de toute iniquité constitue la preuve fondamentale de l’authenticité ! Si le nom du Christ est appelé sur nous, il faut nous éloigner de toute iniquité, sinon Il nous désavouera et nous dira LE GRAND JOUR, « […] retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Mat.7:23).

En effet, il y a une limite à la « longanimité » de Dieu. Il ne faut pas supposer que sa longanimité est sans fin et que les pécheurs ne seront jamais jugés ! Sa longanimité prendra fin un jour pour chacun de nous séparément et nous allons tous moissonner ce que nous avons semé ! Nous allons tous nous tenir devant le trône de Dieu pour rendre  ‘compte’ de ce que nous avons fait dans notre vie. Le fait que je ne veux pas ou ne désire pas que mon voisin périsse,  ne signifie pas qu’il ne va pas périr s’il NE VEUT PAS se repentir et croire au sacrifice salvifique de Jésus-Christ. Nous, en tant que parents, nous n’avons jamais voulu punir nos enfants, mais nous avons souvent été obligés par nécessité morale de les punir. Nous pouvons, par conséquent, tirer deux conclusions:

Conclusion N° 1

Dieu ne veut pas la mort du pécheur; Il ne veut qu’aucun périsse. Cependant, Il ne veut pas imposer son salut à personne. Si l’homme ne se repent pas, il moissonnera simplement la damnation éternelle. « Dis-leur: je suis vivant! dit le Seigneur, l’Eternel, ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie; et pourquoi mourriez-vous, maison d’Israël ? » (Eze.33:11; 18; 18:32). Selon la LOI de l’Ancien Testament « L’homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles » (Lév.18:5; Ezé.20:11; Rom.10:5; Gal.3:12). Selon la « LOI » du Nouveau Testament l’homme qui se repent et croit sera sauvé ! Quelle condescendance ! Quelle miséricorde et grâce ! Résultat : le salut et la vie du croyant sont devenus faciles ! Simplement de la vraie repentance et de la foi sincère ! Dieu a fait tous les arrangements nécessaires pour que tous les hommes puissent venir à la repentance et accepter la miséricorde de Dieu à travers le sacrifice de Jésus sur la croix. Il est écrit que si quelqu’un vient à Lui dans un esprit d’une véritable repentance et qu’il désire être sauvé, il ne sera pas mis dehors. « Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » (Jean 6:37). Par conséquent, « comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu » (Héb.2:3). Que tout homme comprenne, apprécie et fasse plein usage de la longanimité de Dieu avant qu’il ne soit trop tard !

Conclusion N° 2

Grâce à l’amour de Dieu et à sa longanimité aucun de nous n’est dans une situation irréversible. Le verset Jean 3:16, bien connu, qui est le noyau de l’Evangile et le verset 1Tim.2:4 qui déclare pleinement que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité, peuvent-ils être jamais annulés ? La théorie de la « prédestination absolue» en tant que proclamée par certaines personnes n’est pas correcte. Elle correspond à une réponse humaine et ‘simpliste’ à des grands mystères de la Bible qui absout l’homme de toute responsabilité personnelle !

Si nous voulons examiner attentivement notre situation, alors nous pouvons nous purifier nous-mêmes de tout péché par la repentance et la foi dans le sang de Jésus, et nous pouvons devenir des vases d’honneur, sanctifiés, utiles à son maître, propres à toute bonne œuvre ! (2Tim.2:21). C’est la raison pour laquelle les paroles de Dieu exhortent ceux dont la condition spirituelle est en jeu et ont oublié qu’ils ont été purifiés de leurs anciens péchés, de se repentir… L’apôtre Pierre exhorte les chrétiens à être diligents à affermir leur vocation et leur élection… (2Pie.1:8-10). Pourquoi ? Parce que les vertus chrétiennes faisaient défaut dans leur vie ! Ils sont devenus, par conséquent, aveugles et ont oublié qu’ils ont été purgés de leurs anciens péchés. Dieu pourtant a déclaré : « Ils nous ont été donné les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles nous devenions participants (à) de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise » (2Pie.1:4).

Et maintenant un mot de ma propre expérience : Je croyais que j’étais presque parfait dans la patience. L’amour du Seigneur m’a fait passer par de telles épreuves que j’ai perdu la bonne impression que j’avais ! J’ai été pesé dans la balance et j’ai été trouvé léger. Je LE remercie de tout cœur pour les épreuves par lesquelles Il m’a passé et me passe encore… Il m’a aidé à me rendre compte de moi-même et Il continue à m’améliorer !

 

Jean BALTATZIS

baltatzis@skynet.be

 

A suivre…

 

 

ΔΙΑΔΩΣΤΕ ΤΟ ΑΡΘΡΟ ΣΕ ΦΙΛΟΥΣ ΣΑΣ