Le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir…

Il y a déjà quelque temps, que, lors d’un moment de prière, mon esprit a eu une étrange expérience, une expérience interpellante, un dialogue basé sur la Parole de Dieu! Je ne me rappelle pas exactement les détails mais bien ce que j’ai dit au Seigneur: “Seigneur Jésus, Tu sais que je veux Te servir…”. Dès que j’eus prononcé les mots “Te servir” je n’ai pu pas continuer ma prière! Brusquement, certaines questions me sont venues à l’esprit: “Servir, qui? Le Seigneur? A-t-Il besoin de quelque chose? A-t-Il besoin de nourriture, d’un abri, d’argent ou de ma prière? A-t-Il besoin de mes paroles de consolation? A-t-Il besoin de venir à moi afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secouru dans Ses besoins?” (Héb.4:16).

C’est alors qu’un torrent de versets et de pensées se bousculèrent dans mon l’esprit si nombreux que je ne peux pas les mentionner maintenant; en outre, ce n’est pas nécessaire. Je crois bien que je doive pourtant vous mentionner l’essentiel. Il est écrit dans la Bible:

1. “Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.” (Mrc.10:45 et Mt.20:28)

2. “Car quel est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert? N’est-ce pas celui qui est à table? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert.” (Luc 22:27)

3. Les anges, “Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut? (Héb.1:14)

N’est-ce pas Lui qui pardonne toutes mes iniquités, qui guérit mes maladies, qui délivre ma vie de la fosse, qui me couronne de bonté et de miséricorde, qui rassasie de biens ma vieillesse, qui me fait rajeunir comme l’aigle? (Ps.103:1-5). Qui est-ce qui “lave mes pieds”? (Jn.13:4-10). N’est-ce pas Lui qui me protège et qui pourvoit à mes besoins? N’est-ce pas Lui qui m’instruit et qui porte mes fardeaux? N’est-ce pas Lui qui m’a donné l’Esprit Saint qui intercède pour moi, qui me conduit, qui me donne de la force contre les tentations, contre les péchés, contre les passions? Qui est Celui qui me bénit? Qui est Celui qui me protège contre Satan qui lui essaie de m’assassiner et de me tromper?

Alors, je me suis posé la question: Pourquoi donc la Bible parle-t-elle des serviteurs de Dieu et de service à Dieu? (Jn.12:26; Ac.13:2; Ro.15:16; 1Co.4:1; 2Co.6:4; 2Co.11:23; Eph.3:7). Pourquoi les mots ‘servir’, ‘service’ et ‘serviteur’ sont-ils utilisés par rapport aux hommes de Dieu et pour Dieu? J’ai examiné ces mots en français, en anglais et en grec par l’intermédiaire de la Online Bible et j’ai constaté, à mon grand étonnement, que les mots grecs qui sont traduits par les mots servir et service ne correspondent pas, dans certains cas, à la notion des mots grecs. Je veux me référer à un seul cas très représentatif: Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte (Gr. Latreia=adoration) raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.” (Rom.12:1-2). Conclusion: Si nous voulons, vraiment, Le servir (adorer) il faut que nous soyons constamment renouvelés dans notre esprit et ne pas nous conformer au monde. Le meilleur serviteur est en réalité le meilleur adorateur de Jésus-Christ. En examinant les références, j’ai constaté que dans la plupart des cas ces mots sont liés au service rendu aux hommes au nom de Dieu!!!

Laissons de coté les traductions et versions et examinons le message que ces mots dégagent. Si nous voulons nous appeler “serviteurs” de Jésus-Christ, il faut que nous comprenions la caractéristique de base d’un serviteur: cette caractéristique est l’obéissance! Le mot, obéissance dans le contexte de la Bible, comporte deux aspects principaux:

a) se repentir et croire à l’évangile,

b) servir par amour notre prochain!

Dire la vérité nous concernant dans notre cœur, confesser nos péchés et se confier en Dieu qui, par amour envers nous, a sacrifié son Fils unique sur la croix pour nous, constituent des actes sublimes d’obéissance et d’adoration! Aimer la vérité, dire la vérité, défendre la vérité et croire en Ses paroles c’est un acte de justice qui honore Dieu. En rendant service aux autres nous servons et adorons Jésus-Christ, en réalité. Alors c’est un honneur que Dieu nous fait en nous appelant Ses serviteurs pour servir Son Eglise! (No.16:9). Mais quelques-uns d’entre nous, quand les choses ne vont pas comme nous les souhaitons ou nous sommes influencés par la mentalité du monde, nous répétons dans notre cœur, malheureusement, d’une manière honteuse ce que certains Israéliens disaient: “… C’est en vain que l’on sert Dieu; qu’avons-nous gagné à observer ses préceptes, et à marcher avec tristesse à cause de l’Eternel des armées?” (Mal.3:14). Ils n’avaient pas compris qu’en observant Ses préceptes ils ne faisaient que ‘gagner’!!! Que signifie l’expression de la Bible: “… Celui qui aime sa femme s’aime lui-même.”? (Eph.5:28). Ne signifie-t-elle que celui qui sert sa femme se sert lui-même? En servant les autres nous servons en réalité nous-mêmes! On conclut donc que si nous voulons vraiment servir Christ, il faut servir nos frères et sœurs! Qu’est-ce que je dis? Nous devons servir tous les hommes!!! Paul disait: «Je me dois aux Grecs et aux barbares, aux savants et aux ignorants» (Ro.1:14). Le Seigneur Jésus a dit: “… Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.” (Mt.25:40). Il est aussi écrit: “Celui qui a pitié du pauvre prête à l’Eternel, qui lui rendra selon son oeuvre.” (Pr.19:17). Alors, qu’est-ce que nous devons faire envers nos semblables?

1. “Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux…” (Mt.7:12);

2. Est-ce que je pardonne aux autres de tout mon coeur comme j’ai été pardonné par Christ?

3. Est-ce que je vis en paix – autant que cela dépend de moi – avec mes frères et mes soeurs, avec mes semblables en général, est-ce que je me concilie promptement avec eux, est-ce que je les supporte comme le Seigneur me supporte en m’efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix? Est-ce que je les aime vraiment ou simplement je les aime … en paroles et avec la langue, mais non pas en actions et avec vérité (1Jn.3:18)?

4. “Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché.” (Jaq.4:17)?

Les vrais chrétiens servent Jésus en servant leurs prochains et en essayant de les conduire au Seigneur… En aidant les gens à trouver le salut soit par la distribution de Sa Parole soit en témoignant auprès d’eux par des paroles d’évangélisation ou d’édification et par leur sainte conduite. Ils offrent ainsi un culte, une adoration, un service (Gr. Latreia) un service raisonnable au Seigneur. Toute âme sauvée, toute âme édifiée apporte de la gloire à Dieu, de la louange, de l’adoration et de la joie au ciel!

Pour répondre aux exigences de leur ministère, les chrétiens doivent être bien équipés! Equipés comment? Bien sûr par la Parole de Christ qui doit habiter en eux et parmi eux abondamment en toute sagesse. Aussi, en persévérant dans la prière et avec des actions de grâces, en se conduisant avec sagesse envers ceux du dehors et en rachetant le temps. Leurs paroles doivent être toujours accompagnées de grâce, assaisonnées de sel, afin qu’ils sachent comment il faut répondre à chacun. Oui, en conclusion, il faut être bien équipés par la Parole de Dieu et remplis du Saint-Esprit; oui avec les armes offensives et défensives de justice… Les vrais chrétiens sont considérés comme hommes de la Bible. Quand je vois que même les plus courts messages spirituels de mon ministère par courriel que j’envoie occasionnellement ne sont pas lus, certains destinataires étant tellement pris par leurs occupations journalières, tellement “busy, busy, busy”, je me demande s’ils arrivent à lire la Bible. Je répète, je me demande s’ils ouvrent la parole de Dieu une fois par semaine! Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant! Il se ceindra, les fera mettre à table et s’approchera pour les servir (Luc 12:37).

Si nous sommes de vrais chrétiens, n’oublions pas que Dieu n’est pas injuste, pour oublier notre travail et l’amour que nous avons montré pour son nom, ayant rendu et rendant encore des services aux saints (Héb.6:10); oui, et que comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de nous ait mis au service des autres le don qu’il a reçu (1Pie.4:10). Donc, et que ‘si quelqu’un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance, aux siècles des siècles’ (1Pie.4:11). Amen!

Jean BALTATZIS

ΔΙΑΔΩΣΤΕ ΤΟ ΑΡΘΡΟ ΣΕ ΦΙΛΟΥΣ ΣΑΣ