Se glorifier de la croix du Christ

“Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde!” (Ga.6:14)

 

La croix et ses ennemis

Dans le Nouveau Testament, la croix est l’instrument de crucifixion de Jésus-Christ. Ce mot est aussi un symbole de mort, utilisé pour indiquer toute sévère détresse ou épreuve. L’apôtre Paul affirmait que Christ ne l’avait pas envoyé pour baptiser mais pour prêcher l’évangile, pas avec sagesse du langage (c-à-d avec des réflexions humaines, idées ou spéculations), pour que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine (1Co.1:17). Paul savait bien que le message central de Dieu soit la croix de Jésus-Christ. Paul pleurait lorsqu’il voyait certaines personnes marchant dans un chemin qui les avait rendus ennemis de la croix (Php.3:18). Ennemis de la croix? Oui, ennemis de la croix car ils avaient pour dieu leur ventre, ils mettaient leur gloire dans ce qui faisait leur honte et ils ne pensaient qu’aux choses de la terre … (v.19). Les diverses religions: Islam, Bouddhisme, etc. sont, en réalité, ennemies de la croix! Néanmoins, les pires ennemis, de la croix sont ceux qui professent d’être chrétiens qui ont peur et honte de prendre une position ouverte en faveur du Christ; ceux qui donnent leur vote en faveur de Barabbas et livrent Christ pour être crucifié…; ceux, qui pour des raisons politiques (pour pêcher des voix), ou pour un profit économique ou social, mettent sur pied d’égalité l’enseignement et la mission de notre grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ (Tit.2 :13) avec l’enseignement de Mohamed ou de Bouddha etc. ; ceux qui enlèvent la Bible des hôtels chrétiens afin de ne pas … offenser les clients Islamistes; ceux qui empêchent la distribution du Nouveau Testament aux écoles secondaires, universités etc., etc. De même, ennemis de la croix sont les ouvriers de l’Évangile qui enlèvent de leur «évangile» la croix du Christ, le sang du Christ, les «droits» de Dieu sur leur propre vie et la vie des autres croyants! Oui, ceux dont la religion n’est qu’un pur et simple rituel mélangé avec de fausses traditions; ceux qui utilisent une partie seulement des paroles du Christ et évitent de parler de la repentance et de condamner le péché; et ceux qui mélangent la philosophie, la psychologie, la sociologie et qui donnent de la fausse sécurité et du réconfort, pour les faire sentir agréablement… car ils ont la démangeaison d’entendre des choses agréables (2Ti.4:3). Que le Seigneur nous prévienne en temps utile avant qu’il ne soit pas trop tard.

Paul savait très bien que toute doctrine qui n’a pas été fondée sur la croix de Jésus détournerait les gens du droit chemin.

 

L’Agneau tué dès la fondation du monde

La mort de Jésus Christ n’était pas un événement survenu par hasard à un homme ordinaire. Au contraire, c’était la mort d’un certain homme dans une certaine période d’histoire, décidée d’avance, avant la création du monde pour le salut du monde. «Et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.» (Php.2:8). Il était “… l’Agneau qui a été immolé dès la fondation du monde” (Apo.13:8) pour notre salut. La gloire d’un tel salut appartient “… A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang” (Apo.1:5). Toutes les choses ont été accomplies d’après les Saintes Ecritures! Ainsi il a été prouvé, en même temps, que “Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice” (2Ti.3:16). Sur la croix, la sévérité, la justice et l’amour de Dieu ont été manifestés.

Quand le Seigneur a dit “Tout est accompli” (Jn.19:30) il avait accompli le travail de rédemption. C’était complet! La pénalité du péché ayant été complètement payée et l’homme pouvait être accepté par Dieu. Combien il est triste de voir des hommes qui essaient de “se sauver eux-mêmes” par leurs bonnes œuvres! Ils essaient d’accomplir ce qui est déjà accompli, alors que leur salut dépend de ce que Jésus a fait! Ils essaient d’ouvrir une porte ouverte!

 

La bonté et la fidélité se rencontrèrent

Sur la croix “La bonté et la fidélité se rencontrent, la justice et la paix s’embrassent” (Ps.85:10). La croix de Jésus-Christ est devenue l’endroit de la rencontre et de la réconciliation de l’homme avec Dieu: Il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix. ” (Col.1:20). Jésus est venu à cause de notre péché; Il est mort pour payer notre dette morale, car nous ne pouvions pas la payer; Il est ressuscité des morts pour nous justifier et nous garder éternellement. La seule façon de comprendre comment Dieu voit le péché est d’“aller” à Golgotha. Là, nous verrons que nous étions une personne condamnée à mort et nous comprendrons aussi le “degré” de notre méchanceté mais aussi de notre valeur aux yeux de Dieu. Nous comprendrons que nous méritions une croix Alors et seulement alors, nous serons capables d’être amené à une véritable humilité devant Dieu et devant les hommes. C’est alors que nous cesserons de nous vanter vis-à-vis de notre prochain. Là, nous comprendrons aussi l’amour insondable et inconditionnel de Dieu. Si la justice de Dieu avait été appliquée… nous aurions été consommés, mais Ses compassions ne se sont pas à leur terme (La.3:22). Faisons attention à une grande vérité: il n’est jamais dit que Dieu a été réconcilié avec l’homme mais que c’est l’homme qui a été réconcilié avec Dieu! Dieu aimait toujours l’homme et voulait être son ami.

 

La Parole de Dieu dit que nous les chrétiens pouvons nous glorifier dans la croix du Christ. Dès le début, je veux donner une explication pour qu’il ne puisse y avoir aucun malentendu. Les chrétiens ne se vantent pas dans la croix elle-même, qui est un instrument d’exécution et de mort. Au contraire, ils se vantent dans le sang de Jésus qui était versé sur la croix pour la rémission de leurs péchés. Lisons trois versets à l’appui de la déclaration précitée:

Ø Ro.3:25 dit: “C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience,…” ;

Ø Ro.5:9 dit: “A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère”, et

Ø Eph.1:7 dit: “En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce.”

Voila le message central du Christianisme. Nombreux sont ceux qui considèrent inacceptable qu’au centre de la foi chrétienne soit un homme crucifié. C’est une offense à l’homme naturel. Cependant, ceux qui ont la perspicacité spirituelle, comprennent que c’était nécessaire que le mal soit puni comme il en a été décidé dans le Jardin d’Eden. C’est Jésus qui a subi la punition que nous avions méritée pour que Dieu puisse accorder de la miséricorde et grâce aux pécheurs. La mort de Jésus Christ était et est la preuve de la compassion et de la miséricorde que Dieu avait pour les pécheurs. C’est le message le plus agréable et encourageant pour tous ceux qui sont désespérés d’eux-mêmes.

Notre “vantardise”, par conséquent, est liée à la croix de Jésus-Christ. Pour les gens du monde c’est un paradoxe, j’aurais dit plutôt une “folie”, mais pour le chrétien toute la signification de sa “religion” et de sa vie est contenue dans la croix. «Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu » (1Co.1:18). Ce paradoxe est la chose la plus précieuse que le croyant ait dans sa vie, mais il ne peut en comprendre la valeur sans qu’il examine attentivement et à fond quelle est la signification de la croix de Jésus-Christ et le salut qui ont été obtenus à travers sa croix. La croix du Christ et Sa résurrection constituent le fondement solide pour sa joie et sa paix.

L’apôtre Paul, auquel une compréhension spirituelle profonde a été donnée au sujet de la signification et les résultats de la croix de notre Seigneur, ne voulait se vanter qu’en la croix bien qu’il avait beaucoup de raisons sociales et culturelles pour lesquelles il pouvait se vanter:

Ø Il était d’origine hébraïque authentique! Un hébreu des hébreux;

Ø Il a été instruit dans la dénomination la plus pieuse celle des Pharisiens orthodoxes;

Ø Il était, à propos de la droiture qui est selon la loi, irréprochable;

Ø Il était aussi, au sujet quant à ses droits civils: citoyen romain de naissance, une référence qui lui procurait une place spéciale dans la société aussi bien qu’une protection et une autorité; et

Ø Il était extrêmement bien instruit.

Cependant, les choses qui étaient pour lui des gains, il les regardait comme une perte, à cause de Christ. Il les oublie et les repousse toutes pour quelque chose de beaucoup plus précieux. Il a accepté de perdre toutes ses prérogatives antérieures dans ce monde, choses qu’il regardait comme de la boue à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ son Seigneur, afin de gagner Christ et d’être trouvé en Lui non avec sa justice celle qui vient de la loi, mais celle qui vient de Dieu par la foi (Php.3:8-9). Pourquoi? Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir à la résurrection d’entre les morts (Php.3:10). Il a vendu tout qu’il avait pour acheter cette “perle” précieuse qui était Jésus-Christ. Examinons maintenant plus attentivement:

 

1. Pourquoi l’apôtre Paul s’enorgueillissait-il de la croix de Christ?

· Pourquoi l’apôtre Paul proclamait-il hardiment que Dieu ne permettait pas que Paul se glorifie, sinon en la croix de notre Seigneur Jésus-Christ?

· Paul, pourquoi, quand il a compris cette vérité, n’accepterait pas de l’oublier?

· Quelle était la signification de la croix pour lui?

Nous les avons déjà mentionnées mais examinons-les en détail:

 

Paul savait que Jésus-Christ avait souffert et l’avait substitué sur la croix.

Cet instrument de condamnation, d’exécution, d’agonie et de mort est devenu un symbole et un emblème sacré pour les chrétiens, parce que sur la croix le «grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ» (Tit.2:13) avait accompli l’œuvre de rédemption pour l’humanité. Sur la croix, Jésus-Christ a pris la place du pécheur, de l’homme coupable — comme vous et moi! Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie; et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous (Esa.53:4-6). Aucun homme ne peut se débarrasser de sa culpabilité. Jésus a porté Lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel nous avons été guéris (1Pie.2:24). Serait-il jamais possible pour Paul, aussi bien que pour nous, de ne pas nous vanter dans la croix où Jésus s’est substitué au pécheur coupable, un fait qui constituera l’objet — le plus merveilleux de toute l’éternité? Les vrais croyants seront capables de dire et répéter comme David: “Mais moi, par ta grande miséricorde, je vais à ta maison, je me prosterne dans ton saint temple avec crainte” (Ps.5:7-8). Paul s’enorgueillissait de Christ en toute humilité! Pouvez-vous vous approprier ces mots?

 

Paul s’enorgueillissait de la croix de Christ parce qu’il avait été racheté.

Paul savait qu’il avait été racheté de l’esclavage du péché; il avait été pardonné gratuitement; il avait été débarrassé de la dette de ses péchés; il jouissait de la rémission de ses péchés; il avait reçu sa nouvelle naissance spirituelle; et il était en train de marcher dans une nouvelle vie. Il était devenu une nouvelle créature! Un nouvel homme! Pas un homme réparé mais un nouvel homme! C’est pourquoi il avait proclamé que “Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ…” (Ro.8:1). Certaines personnes, n’ayant pas compris ce que Paul disait, sont arrivés au point de l’accuser faussement qu’il enseignait qu’à cause de l’abondance de la grâce de Dieu, l’homme pouvait continuer dans le péché afin que la grâce puisse abonder…

 

Paul s’enorgueillissait de la croix de Christ parce qu’il avait été réconcilié avec Dieu.

Il savait que d’ennemi de Dieu il était devenu, par la miséricorde et la grâce de Dieu, ami de Dieu. Permettez-moi de répéter qu’il n’est jamais dit que Dieu a été réconcilié avec l’homme mais c’est l’homme qui a été réconcilié avec Dieu! Dieu aimait toujours l’homme et voulait être son ami. La Bible dit:

Ø “Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.” (Ro.5:10)

Ø “Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.” (2Co 5:18-19; Col.1:20-21; Héb.2:17 et Jér.9:23-24). Jésus est devenu sa paix (Ro.5:1; Eph.2:14). Cette paix et cette amitié divines s’appliquent-elles aussi à vous?

 

Paul s’enorgueillissait de la croix de Christ parce qu’il contemplait l’amour de Dieu.

À travers la mort de Jésus-Christ pour lui, il était capable de comprendre ce qu’est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur de l’amour de Christ qui surpasse toute connaissance… (Eph.3:18-19), parce que au moment même où il était encore ennemi de Dieu et persécutait Son Église, Jésus est mort sur la croix pour lui! Pas seulement pour lui mais aussi pour vous et moi! “Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. A peine mourrait-on pour un juste; quelqu’un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.” (Ro.5:6-10). Quelqu’un a dit: «La croix de Jésus est l’évidence suprême de l’amour de Dieu». Donc, nous voyons qu’Il est mort pour les faibles, les impies, les pécheurs et même pour ses ennemis comme vous et moi! Est-ce que vous le croyez?

 

Paul s’enorgueillissait de la croix de Christ parce qu’il était co-crucifié avec Lui.

En réalité et par foi, il a été crucifié avec Christ en raison de sa co-crucifixion il n’a pas été seulement pardonné de ses péchés et qu’il n’y avait plus aucune culpabilité mais aussi son “ego”, dans le sens de la chair, son vieil homme, a été crucifié avec Lui, afin que le corps du péché soit détruit, pour qu’il ne soit plus esclave du péché (Ro.6:6). La source du péché a été crucifiée avec Christ et le pouvoir du péché dans sa vie a été aboli. La preuve que son vieil homme était co-crucifié, était la facilité avec laquelle il obéissait à la voix douce mais sévère de Dieu! C’est la raison pour laquelle il déclarait, “J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.” (Ga.2:20). C’est une déclaration qui est valable pour tous les chrétiens à condition qu’ils marchent selon l’Esprit. Comme il est sûr et certain que Jésus a été crucifié, il est également sûr et certain que JURIDIQUEMENT nous étions tous crucifiés, par la foi, avec Lui et que maintenant nous pouvons nous exclamer comme Paul – que nous soyons faibles ou forts, pourvu que nous soyons sincères – que “ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi! ”

 

Paul s’enorgueillissait de la croix de Christ parce qu’il pouvait mener une vie pieuse.

Paul avait maintenant le pouvoir de résister au péché et de tenir ferme contre les ruses de Satan. C’est pourquoi il NE disait plus: “Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas” (Ro.7:19), mais s’exclamait avec joie et hardiesse: “En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort” (Ro.8:2). Il a cessé de dire: “Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?… ” (Ro.7:24), mais il pouvait dire: “Je puis tout par celui qui me fortifie” (Php.4:13). Paul n’aurait jamais osé dire: “Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ” (1Co.11:1) s’il tombait dans le péché ou répétait le même péché souvent ou tous les jours. Il ne se plaignait plus, en disant, “Je suis un être humain faible! Je veux et j’essaie mais je ne peux pas faire la volonté de Dieu. Malheureusement, ma vie a des hauts et des bas”! Non, non plus. Il savait avec certitude que ses péchés avaient été pardonnés. Il était également sûr, au-delà toute ombre de doute, qu’il avait été aussi délivré du pouvoir du péché et de ses passions aussi bien que de ses mauvaises habitudes! Même sa conscience avait été purifiée des œuvres mortes, afin qu’il serve le Dieu vivant (Heb.9:14). C’est pourquoi il s’exclamait: “car je ne me sens coupable de rien; mais ce n’est pas pour cela que je suis justifié. Celui qui me juge, c’est le Seigneur.” (1Co.4:3-4). C’est pourquoi il se recommandait à Timothée en lui disant: “Pour toi, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes résolutions, ma foi, ma douceur, ma charité, ma constance,” (2Ti.3:10). Tout cela était valable grâce à la mort de Christ sur la croix! Il ne se plaignait plus mais il glorifiait Dieu !!!!!! Est-ce que ces provisions et capacités spirituelles étaient uniquement pour Paul et non pour nous ? Loin de là !

 

Paul s’enorgueillissait de la croix de Christ parce que Satan a été vaincu et jugé.

À travers la défaite apparente de Jésus-Christ sur la croix, Satan et le monde ont été vaincus et jugés. Maintenant il était par le sang de la croix de Christ capable de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourrait lui nuire (Luc 10:19). Paul savait que Jésus, a été manifesté pour enlever nos péchés parce que en Jésus il n’y avait aucun péché…. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable (1Jn.3:8). Par conséquent, toutes les œuvres du Diable dans sa vie – et dans nos vies aussi – même dans le contexte de nos familles et dans l’Église sont déjà détruites. Il suffit de le croire et il sera fait selon notre foi. Si non, il sera fait selon notre incrédulité… Le croyant sait et aime le fait qu’il a été transféré de l’autorité de Satan, de l’obscurité, à la lumière merveilleuse de Christ et sous la douce autorité de la grâce de Christ! Les mensonges et les ruses sont seulement le pouvoir de Satan. Il n’a aucun vrai pouvoir parce que Christ “…a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.” (Col.2:15). Est-ce que vous voyez Satan comme un vrai ennemi terrible ou comme un ennemi vaincu?

 

Paul s’enorgueillissait de la croix parce que la Loi de Moïse n’existait plus.

Il a été révélé à lui que la Loi de Moïse avec toutes ses ordonnances n’était plus valable parce que “… Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient.” (Ro.10:4). La loi l’avait tué; et celui qui est mort n’est plus sous la Loi… Et là où il n’y a point de loi il n’y a point non plus de transgression et par conséquent plus de condamnation. Cependant, cela ne veut pas dire que la loi morale de Dieu incluse dans les Dix Commandements n’est plus valable parce qu’elle s’inscrit dans le caractère moral et les attributs de Dieu. Il était aussi bien persuadé que Dieu dans Sa miséricorde et Sa grâce avait écrit cette loi dans son coeur“Voici l’alliance que je ferai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leurs coeurs, et je les écrirai dans leur esprit…” (Héb.10:16 et 8:10). Aussi, qu’il a été écrit que “…L’Éternel, ton Dieu, circoncira ton coeur et le coeur de ta postérité, et tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton coeur et de toute ton âme, afin que tu vives” (De.30:6). Oui, “il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix” (Col.2:14). Est-ce que vous êtes encore sous la Loi de Moïse ou sous la Loi de la Grâce?

 

Paul s’enorgueillissait de la croix parce qu’il savait qu’il avait la vie éternelle.

Oui, “… Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. (Jn.3:16). Comment serait-il jamais possible que quelqu’un ou le Diable puisse accuser “… les élus de Dieu? C’est Dieu qui justifie! Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous!” De plus, Dieu lui avait révélé qu’Il pourrait… pourvoir à tous ses besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ (Php.4:19). Oui, Christ était aussi le chef et le consommateur de sa foi (Héb.12:2). Cependant, combien il est regrettable que ce verset soit utilisé pour montrer seulement l’amour de Dieu et réconforter les gens. Il y a des prédicateurs qui ne prêchent pas l’abnégation de l’ancienne vie et du moi. Ils ne se comportent comme des prophètes… Ce n’est pas “Le Plein Évangile” parce que rien n’est mentionné au sujet de la perdition éternelle et, en général, des conséquences d’incrédulité!!! Est-ce que vous savez que “… celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui”? (Jn.3:35-36). Qu’est-ce que vous avez choisi? L’amour de Dieu ou sa colère?

 

Paul s’enorgueillissait de la croix car son nom a été inscrit dans le Livre de l’Agneau.

Sur la base du droit offert, il deviendrait un héritier de toutes les bénédictions célestes par la grâce de Christ même ici sur cette terre. Il se glorifiait parce qu’il savait qu’un jour quand Christ sera manifesté, il serait semblable à Lui, car il Le verrait tel qu’Il est (1Jn.3:2). Incroyable mais vrai! Il était devenu citoyen du Royaume Céleste. Son nom était inscrit dans le Livre de l’Agneau! Est-ce que tu le crois pour toi-même?

 

Paul s’enorgueillissait de la croix de Christ parce que c’est la seule arme contre Satan.

Nous lisons: “Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.” (Apo.12:11). Il avait appris à s’approprier la victoire de Christ. Il savait que, malgré la haine de Satan et les persécutions sévères, la victoire était la sienne. Il savait que, grâce à l’abri du sang de Christ sur la croix, le Diable ne pourrait pas le ravir des mains de son Père et tuer son âme et que le diable était un ennemi vaincu. Ses œuvres ont été déjà détruites par Christ. Le sang de Christ a un pouvoir de pardon et un pouvoir de rédemption! Il savait que son témoignage fidèle à la vérité constituait une arme puissante contre Satan. Comme il confessait le sacrifice de Christ, Christ le confesserait devant les anges. De cette manière, il pourrait ravir aussi les prisonniers de Satan et les sauver de l’Enfer. Il savait que s’il était fidèle jusqu’à mort, s’il adhérait à la vérité dans ses souffrances, la couronne de vie lui serait donnée et qu’il vivrait et régnerait avec Christ. Il ne comptait sa vie chère à lui-même, afin qu’il puisse finir sa course avec joie, et le ministère qu’il avait reçu du Seigneur Jésus, témoigner à l’évangile de la grâce de Dieu. Même s’il devait être mis à mort comme un martyr, il obtiendrait un jour sa résurrection. Le monde n’était pas digne pour lui. Quelle est la vérité quant à vous? Est-ce que vous croyez dans le pouvoir du sang de Jésus? Est-ce que vous donnez votre témoignage en toute occasion, favorable ou non? Est-ce que vous avez offert votre corps comme un sacrifice vivant à Dieu? Est-ce que vous craignez les hommes plus que Dieu?

 

Paul s’enorgueillissait de la croix de Christ parce qu’il régnerait avec Lui.

Depuis qu’il était mort avec Christ et ressuscité avec Christ et souffrait pour Christ, il régnerait aussi avec Lui un jour. Il était devenu, d’un ennemi exilé, un enfant du Roi Céleste, héritier et cohéritier des bénédictions de Christ!

Bien, bien! L’homme doit apprendre à voir la croix comme Dieu la voit. Rien n’est plus précieux que de vivre pour Christ qui est mort et qui a été ressuscité d’entre les morts!

 

2. Qui et quand peut-on se vanter dans la croix de Christ?

On ne peut pas se vanter d’une chose qu’on ne possède pas! “Comme des nuages et du vent sans pluie, ainsi est un homme se glorifiant à tort de ses libéralités.” (Pr.25:14). Si quelqu’un veut s’enorgueillir c’est de la croix de Christ ou en Christ:

 

Un, il doit recevoir Christ comme son Sauveur personnel et comme son Seigneur!

Il a dû Le reconnaître comme le seul capable de pardonner ses péchés, de le justifier par Sa grâce gratuitement et de l’apporter devant le Père comme juste et réconcilié. Il a dû comprendre et croire qu’il est maintenant un enfant de Dieu par régénération et par adoption. Aussi, comme le Seigneur de sa vie. Si ces choses n’ont pas été crues, acceptées et vécues par l’homme, alors s’enorgueillir de Christ est en vain. Quant à vous, avez-vous reçu la croix de Jésus comme une bêtise ou comme la sage manière de Dieu pour vous sauver?

 

Deux, il doit croire qu’il a été affranchi de l’emprise du péché!

Il y a beaucoup de Chrétiens qui croient, sans aucune difficulté que leurs péchés ont été pardonnés mais ils ont de la peine à croire qu’ils ont été délivrés du pouvoir ou de l’esclavage du péché dans leurs vies. Ils vivent l’expérience des chapitres 6 et 7 de Romains mais pas du chapitre 8, comme plus que vainqueurs. Ils ne croient pas que… la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ les a affranchis de la loi du péché et de la mort (Ro.8:2). Il est écrit: “Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.” (1Jo.1:8-9). Donc, Dieu ne nous pardonne pas seulement nos péchés mais aussi Il nous purifie et nous délivre de nos mauvaises habitudes et passions qui sont devenues notre deuxième nature!!! Dieu peut sauver à l’extrême! Une vie “haut et bas” n’est pas une vie chrétienne normale! Qu’il te soit fait selon ta foi…

 

Trois, il doit accepter Christ comme son PRÊTRE, PROPHÈTE, SEIGNEUR et ROI.

Oui, comme PRÊTRE, offrant la propitiation pour lui par Son sang précieux; comme son PROPHÈTE, qui l’enseigne par sa Parole; et comme son SEIGNEUR et ROI auquel il doit obéir sans réserve et aux mains duquel il a confié, de tout son cœur, le gouvernement de sa vie. La vraie signification de l’obéissance est: repentance et conversion continuelle, foi dans les paroles de Dieu et confiance en Son caractère!!!

 

Quatre, il doit décider de souffrir avec Christ et pour la cause du Christ.

Il doit vivre patiemment, en supportant les conséquences de sa relation avec Christ et la confession de Son nom devant les hommes. Il sait qu’il est maintenant, dans un territoire hostile et qu’il subira des persécutions, des moqueries et d’autres souffrances et tourments qui proviendront du monde et du Diable, mais aussi de chrétiens charnels de l’Église qui ne marchent pas d’après l’Esprit mais d’après la chair, d’après leurs traditions religieuses et à cause de leurs manipulations. De plus, ils enlèveront de lui la possibilité de parler/prêcher et lui interdiront même tout genre de dialogue! Ils le chasseront même de leur ‘synagogues’ (Jn.16:2). Finalement, s’il veut marcher honnêtement, pieusement et dire la vérité dans l’amour il subira des persécutions! Ceux de la chair dans l’Église persécuteront ceux de l’Esprit dans l’Église. En d’autres termes, il doit être prêt à … sortir pour aller à lui, hors du camp, en portant son opprobre (Héb.13:13). Où en sommes-nous? Est-ce que nous hésitons à donner notre témoignage et dire la vérité, la vérité entière dans l’amour, indépendamment des conséquences?

 

Cinq, il doit renoncer à lui-même, se charger de sa croix et le suivre!

Est-ce que vous savez que si vous ne vous renoncez à vous-même, vous ne portez pas votre croix tous les jours et vous ne Le suivez pas, vous n’êtes pas digne de Lui et vous ne pouvez pas être Son disciple (Mt.10:38; Mrc.10:21; Luc 14 :26-27, 33)? Ne vous dupez pas! Ne soyez pas trompés avec des paroles belles et vaines… Il faut renoncer à vous-mêmes constamment et non sporadiquement, et non pas uniquement à vos biens …

 

Six, il doit comprendre que seulement en Christ est la solution de ses problèmes.

Alors et seulement alors, la croix de Christ devient l’objet de sa glorification. Il a compris que le seul moyen de faire face à ses problèmes et afflictions est de recommander son sort à l’ÉTERNEL, mettre en Lui sa confiance et attendre qu’Il agisse (Ps.37:5). Seulement l’homme qui a constamment ses regards sur Jésus, le chef et le consommateur de sa foi (Héb.12:2) peut se vanter à la croix et au sang de Christ qui a été versé pour lui! Seulement celui qui aime le Seigneur, son Dieu … de tout son coeur, de toute son âme, de toute sa pensée, et de toute sa force ainsi que son prochain comme soi-même (Mrc.12:30; Luc 10:27) peut voir le salut entier de Dieu dans sa vie. Seulement celui qui a cessé de vivre pour lui-même et vit pour Christ peut s’enorgueillir de la croix de Christ et peut voir d’avance tous ses problèmes résolus par la foi. Seulement celui qui vainc à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de son témoignage, et qui n’a pas aimé sa vie jusqu’à craindre la mort peut se vanter correctement peut endurer la pression de la vie. Pour un croyant qui ne jouit pas dès maintenant de son salut et de sa réconciliation avec Dieu et qui n’a pas la certitude de la vie éternelle, il est impossible de se vanter dans la croix de Christ et d’être heureux. La façon de vivre affligée, mécontente et avec de plaintes comme un certain nombre de chrétiens est complètement incompatible avec la «vantardise» en Christ et constitue un grand obstacle dans le progrès de l’Évangile et le réveil de l’Église!

 

Qui est l’homme qui va hériter très bientôt un grand héritage, une grande richesse qui ne se réjouit pas à l’avance parce qu’il voit tous ses problèmes et difficultés financières déjà résolues? La croix de Christ, le sang de Christ, est la boussole du croyant, le support du croyant au cas où il glisserait et tomberait! Voilà l’Évangile de Christ!

 

Sept, il doit avoir avant tout l’onction du Saint-Esprit.

Quand l’homme est converti et sauvé, son coeur est plein de joie parce qu’il a été allégé du fardeau insupportable du péché et de la culpabilité et parce que il a le Saint-Esprit. Quand il est réconcilié avec le Père par l’intermédiaire de Jésus-Christ et est entré par la porte étroite, alors une nouvelle étape de vie et d’action s’ouvre pendant laquelle il rencontre des nombreuses difficultés, parce que “… étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent” (Mt.7:14). Mais, c’est une vie pleine de dangers: Il peut sortir du droit chemin, s’éloigner et être conduit en des sentiers dangereux. C’est alors qu’il se sent le besoin d’un bon guide et un protecteur puissant… Et, ce guide et ce protecteur est le Saint-Esprit qui habite en lui et le conduit dans toute la vérité, l’aide dans ses faiblesses et le dote du pouvoir pour servir. “De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables; et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints.” (Ro.8:26-27). Le Saint-Esprit interprète la Parole de Dieu et lui donne Son onction afin qu’il ne puisse pas avoir besoin d’être enseigné (1Jn.2:27). Il lui donne le pouvoir contre le péché et le mène dans le bon chemin. Il lui accorde des dons pour le rendre capable pour le service.

Cependant, il ne devrait jamais oublier que Dieu donne le Saint-Esprit et remplit le cœur de ceux qui lui obéissent (Ac.5:32). Dieu répand Son Esprit sur l’homme et lui fait connaître Ses paroles quand l’homme se tourne pour écouter Ses réprimandes (Pr.1:23)

Conclusion: “Étudie la Bible pour être sage; crois-la pour être sain et sauf; pratique-la pour être saint.”

 

Où en êtes-nous? Est-ce que nous pouvons nous vanter dans la croix de Jésus-Christ? En quoi est-ce que nous nous vantons? Est-ce que Jésus-Christ a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption? (1Co.1:30). Examinons nous-mêmes et obéissons à la lumière reçue aujourd’hui! Obéissons par la repentance, la foi dans les paroles de Dieu et par la confiance au caractère de Dieu… Et n’oublions pas que “… il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps.” (2Co.5:10). AMEN!

 

Jean BALTATZIS

ΔΙΑΔΩΣΤΕ ΤΟ ΑΡΘΡΟ ΣΕ ΦΙΛΟΥΣ ΣΑΣ