1. LE SALUT EN CHRIST ET LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT [Chapitre 1].

Chapitre 1 Suite de l’INTRODUCTION

“Paroles enseignées par l’Esprit” (1Cor.2:13)

Un ministère par courriel pour la Gloire de Dieu.

Une série d’études bibliques sur

LE SALUT EN CHRIST ET LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT

PARTIE A’ : – LE SALUT EN CHRIST (#1)

ΜΠΑΛΤΑΤΖΗΣ-Σειρά Βιβλικών μελετών (1).

Conditions pour être sauvé

Avant que je commence à exposer les conditions que l’homme doit satisfaire pour pouvoir être sauvé et recevoir la vie éternelle, je considère nécessaire d’évoquer brièvement l’intention de Dieu pour l’homme et l’œuvre qu’Il a accomplie pour lui par le sacrifice de son Fils Jésus-Christ, notre Seigneur.

1.  Le plan de Dieu pour l’homme

Le message central de la Bible est que « […] Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3:16). Dieu nous aime, que nous L’aimions ou pas ! Toutefois, Il ne peut nous sauver et avoir de la communion avec nous que si nous croyons en Ses paroles et Lui confions notre vie ! Ce merveilleux et insondable amour a été démontré par le sacrifice de Jésus-Christ sur la croix et Sa résurrection le troisième jour. L’apôtre Paul le décrit de la façon suivante : « Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures; qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures; et qu’il est apparu à Céphas, puis aux douze. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts. Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. Après eux tous, il m’est aussi apparu à moi, comme à l’avorton » (1Cor.15:3-8).

La mort rédemptrice et la résurrection du Christ constituent la preuve de Son triomphe sur la mort et sur Satan, la preuve qu’IL est « Fils de Dieu » (Rom.1:4) ainsi que la preuve de notre justification, de notre réconciliation et de notre paix avec Dieu (Rom.4:24-25 and 5:1). L’amour de Dieu a été et est toujours prêt à accepter et à embrasser l’homme, SI l’homme veut changer d’avis et de position à Son égard. Cela est confirmé par les versets suivants :

  • « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes » (Actes 3:19-21).
  • « Mais ce n’est pas à cause de lui seul qu’il est écrit que cela lui fut imputé; c’est encore à cause de nous, à qui cela sera imputé, à nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur, lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification. Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu » (Rom.4:23-5:2). Alléluia!  Personne ne doit, par conséquent, « […] chercher parmi les morts celui qui est vivant ! » Il n’est plus dans le tombeau, mais il est ressuscité ! Jésus, avant sa mort et sa résurrection, leur avait dit prophétiquement ce qui allait se passer… (Luc 24:5-6).

2.  Le salut de l’homme a été conçu avant la création du monde

Le salut de l’homme était un plan conçu avant que le monde ait été créé, dans les profondeurs de l’éternité. La mission du Christ et Sa victoire ont été prophétisées dès les premières pages de la Bible lorsque Dieu  dit à Satan : «… Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon » (Gen.3:14-15). En dépit de la haine de l’homme, le sang versé à travers les âges, l’apostasie, etc., rien ne saurait arrêter Dieu dans l’accomplissement de Ses plans ! Il nous aime d’un amour éternel; c’est pourquoi Il nous attire avec bonté (Jér.31:3). Aujourd’hui, Il étend Sa protection sur nous les croyants et nous donne son Esprit Saint, comme notre Guide et notre Avocat. Il déclare aussi que : « Et vous, lorsque vous étiez morts dans vos fautes et dans l’incirconcision de votre chair, Il vous a vivifiés ensemble avec lui, nous ayant pardonnés toutes nos fautes,ayant effacé l’obligation qui était contre nous, laquelle consistait en ordonnances et qui nous était contraire, et Il l’a ôtée en la clouant à la croix: ayant dépouillé les principautés et les autorités, Il les a produites en public, triomphant d’elles en la croix » (Col.2:13-15). Pourquoi a-t-il effacé l’écriture manuscrite de prescriptions qui a été contre nous, en la clouant  sur la croix ? La réponse est simple: Pour qu’il n’y ait plus maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus, qui ne marchent pas selon la chair, mais selon l’Esprit (Rom.8:1, 4).

IL tend Sa main aussi vers les incroyants : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger » (Mat.11:28-30).

3.  Le Christ a été humilié pour nous élever…

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, l’œuvre de notre salut a été le produit du grand amour de Dieu pour l’homme (Jean 3:16). Son Fils Unique se dépouilla lui-même des honneurs et des autorités dans les cieux pour venir nous sauver. Nous étions perdus et nous ne savions pas ce que nous faisions ! Jésus pourtant « étant en forme de Dieu, n’a pas regardé comme un objet à ravir d’être égal à Dieu, mais s’est anéanti lui-même, prenant la forme d’esclave, étant fait à la ressemblance des hommes; et, étant trouvé en figure comme un homme, il s’est abaissé lui-même, étant devenu obéissant jusqu’à la mort, et à la mort de la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a haut élevé et lui a donné un nom au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus se ploie tout genou des êtres célestes, et terrestres, et infernaux, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » (Php.2:6-11). Oui, oui, oui ! Un jour, nous tous, sans exception, nous allons nous agenouiller devant Jésus, que nous le croyons ou pas, que nous le voulions ou pas !

Nous pouvons, donc, comprendre l’amour insondable et inconditionnel de Dieu ! Car si la justice de Dieu avait été appliquée … nous serions consumés, mais heureusement ses compassions ne prennent pas fin (Lam.3:22). Faisons attention à une glorieuse vérité : Il n’a jamais été dit que Dieu a été réconcilié avec l’homme mais que l’homme a été réconcilié avec Dieu ! Dieu aimait toujours l’homme et voulait être son ami. Par l’intermédiaire de la mort de Jésus-Christ sur la croix et Sa résurrection, Dieu nous a donné une vie nouvelle et la vie éternelle ! Il nous a pardonnés par sa miséricorde ! Il nous a sauvés par Sa grâce ! Il nous a régénérés par Son Esprit Saint ! Il nous a donné le pouvoir sur le péché et sur nos passions ! Il a ajouté desdons spirituels dans notre vie (1Jean 2:25) ! A cause de Son amour  «…Il les a aussi prédestinés à être conformes à l’image de Son Fils… » (Rom.8:29). Pour le moment, « […] nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; nous savons que quand IL sera manifesté, nous Lui serons semblables, car nous Le verrons comme Il est » (1Jean 3:2) ! Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste (1Cor.15:49). IL vous a appelés par l’Evangile, pour que nous possédions la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ (2Thess.2:14)! Quel avenir glorieux ! Et plus encore : « […] A celui qui nous aime, et qui nous a lavés de nos péchés dans son sang; et il nous a faits un royaume, des sacrificateurs pour son Dieu et Père; à lui la gloire et la force aux siècles des siècles! Amen » (Apo.1:5-6). Il a fait des croyants le temple de Dieu et l’Esprit de Dieu habite en eux (1Cor.3:16). Oui ! Habitation de Dieu par l’Esprit (Eph.2:22) ! SI ENFANTS, alors héritiers ; héritiers de Dieu, et cohéritiers avec le Christ ! Si nous acceptons de souffrir avec Lui, nous serons aussi glorifiés avec Lui (Rom.8:17). Les saints jugeront le monde et même des anges (1Cor.6:2-3) !

Méritions-nous un tel traitement d’amour et notamment une telle destinée glorieuse ? Non, absolument pas ! Dieu a manifesté son amour, « […] alors que nous étions encore sans force, au temps convenable, est mort pour des impies [………] lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous […….] Car si, étant ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, beaucoup plutôt, ayant été réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie » (Rom.5:6-10). (Il semble que l’apôtre Paul, au moment où il écrivait ces mots « étions ennemis », aurait à l’esprit qu’il avait été un très dur ennemi du Christ et des chrétiens). C’est le message le plus agréable et le plus encourageant pour nous tous mais surtout pour tous ceux qui sont désespérés d’eux mêmes. Romains 3:23-24 dit: « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. » Donc, prenons courage, car « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont DANS LE CHRIST JÉSUS […]» (Rom.8:1).

Paul, un exemple/modèle du vrai croyant, ‘a tout vendu’, toutes ses prérogatives qu’il regardait comme de la boue (ordures – DrbFR), pour « acheter » cette précieuse « perle », qui est Jésus-Christ. Paul se glorifiait de la croix du Christ, car le Christ avait souffert pour lui! IL a pris sa place  sur la croix; car il a été réconcilié avec Dieu; car il avait été racheté de l’esclavage du péché, parce qu’il pouvait maintenant vivre une vie sainte. Paul avait maintenant le pouvoir de résister au péché et contre les ruses de Satan et faire toutes choses par le Christ qui le fortifiait (Php.4:13). Satan a déjà été vaincu et condamné (Joh.16:11). Paul a été transféré de l’autorité de Satan, de l’obscurité, à la magnifique lumière du Christ, en vertu de la douce autorité de la grâce du Christ. Dieu, dans Sa grâce, avait mit Ses lois dans son cœur et les avait écrits dans son esprit (Héb.10:16 et 8:10). Il savait qu’il avait la vie éternelle parce que son nom était désormais écrit dans le Livre de l’Agneau et parce qu’il règnerait avec Lui, etc. ! Et tout cela parce qu’il avait répondu « DE TOUT CŒUR » aux exigences rudimentaires de Dieu : Repentance sincère et foi sans hypocrisie ! « DE TOUT CŒUR » signifie : Consécration complète de NOTRE VOLONTÉ, de nos activités ou actions avec la coopération et les conseils du Saint-Esprit!

 Une brève remarque : Le fait que Paul disait qu’il ‘traitait durement son corps et qu’il le tenait assujetti, de peur que lui-même soit désapprouvé, après avoir prêché aux autres’ ne se réfère pas à une éventuelle perdition de son âme mais à la possibilité d’être désapprouvé à cause d’un manque de discipline de son corps et à un manque de cohérence dans sa vie qui aurait pu rendre son ministère improductif  (1Cor.9:27) !

Dieu, fait- il  acception de personnes ? En aucune manière ! Toutes les bénédictions que Paul avait eu, sont AUSSI LES NÔTRES, pourvu que nous nous repentions sincèrement et produisions des œuvres dignes de la repentance et que nous ayons mis toute notre confiance en Christ ! Si je pouvais obtenir la justice par la Loi de Moïse ou par mes bonnes œuvres, alors Christ a été crucifié en vain. Par la foi, j’ai été crucifié et je suis mort avec Jésus, et maintenant, je vis avec Christ et pour Christ. Le sacrifice sur la croix, le sang du Christ, est mon seul espoir. Lorsque j’étais à ma pire condition, Jésus a donné sa vie pour me sauver.

4.  De Ses ennemies Ses amis et Ses frères !

L’apôtre Paul a écrit : « A peine mourrait-on pour un juste; quelqu’un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. Et non seulement cela, mais encore nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation » (Rom.5:7-11). Oui, Jésus nous appelle Ses frères et Ses amis (Luc 12:4; Jean 15:5; Mat.28:10; Jean 20:17; Héb.2:12) !

Oui, lorsque nous étions morts dans nos fautes et dans nos péchés…, Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause de son grand amour dont il nous a aimés…, Il nous a vivifiés ensemble avec le Christ (nous avons été sauvés par la grâce), Il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes dans le Christ Jésus, afin qu’il montrât dans les siècles à venir les immenses richesses de sa grâce, dans sa bonté envers nous dans le Christ Jésus. Car nous sommes sauvés (nous avons été sauvés – GR) par la grâce, par la foi, et cela ne vient pas de nous ; c’est le don de Dieu non pas sur le principe des œuvres, afin que personne ne se glorifie (Eph.2:1-9).

Ésaïe, le prophète a dit : « Certainement, lui, a porté nos langueurs, et s’est chargé de nos douleurs; et nous, nous l’avons estimé battu, frappé de Dieu, et affligé; mais il a été blessé pour nos transgressions, il a été meurtri pour nos iniquités; le châtiment de notre paix a été sur lui, et par ses meurtrissures nous sommes guéris. Nous avons tous été errants comme des brebis, nous nous sommes tournés chacun vers son propre chemin, et l’Éternel a fait tomber sur lui l’iniquité de nous tous » (Esa.53:4-6).

Il y a une autre chose que nous ne devrions jamais oublier. « Ayant donc un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, tenons ferme notre confession; car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse sympathiser à nos infirmités, mais nous en avons un qui a été tenté en toutes choses comme nous, à part le péché. Approchons-nous donc avec confiance du trône de la grâce, afin que nous recevions miséricorde et que nous trouvions grâce pour avoir du secours au moment opportun » (Héb.4:14-16). Si Jésus, le Fils de Dieu, qui a été tenté en tous points comme nous le sommes, et pourtant, sans  pécher, nous a donné la possibilité de venir avec confiance au trône de la grâce « afin que nous recevions miséricorde et que nous trouvions grâce pour avoir du secours au moment opportun », ne devrions-nous pas faire usage de ces privilèges sans précédent ? La rédemption de l’homme par le Christ  ne concerne pas seulement  ses péchés passés mais aussi  les péchés que nous pouvons commettre alors que nous avançons dans notre vie chrétienne. « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité » (1Jean 1:9). Il pardonne nos péchés si nous les confessons sincèrement ! Une confession sincère de nos péchés est toujours accompagnée par la production d’œuvres dignes de notre repentance mais aussi par des bénédictions de l’Esprit Saint ! L’adultère de Corinthe a été pardonné et a continué sa vie chrétienne parce qu’il s’est repenti ! La preuve de sa repentance nous la lisons dans les paroles de Paul : « […] de peur qu’il ne soit accablé par une tristesse excessive » (2Cor.2:7). Que se serait-il passé  s’il ne s’était pas  repenti ? Par conséquent, SI NOUS N’ADMETTONS PAS nos péchés pour lesquels notre conscience nous accuse, Dieu NE PEUT PAS nous pardonner ! Par conséquent, ATTENTION !

Conclusion : « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts » (1Pierre 1:3). Une vraie victoire ! Sa victoire est aussi notre victoire ! Nous pouvons jouir de la victoire dans notre vie personnelle SI nous avons pris la ferme décision de marcher suivant les instructions qui nous ont été données dans Apocalypse 12:11: « Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort ». Nous devons faire nôtre, par la foi, la victoire de Jésus à Golgotha, pour que nous puissions gagner. Notre grand ennemi a été vaincu. La croix est la seule arme contre Satan! Il ne faut jamais s’éloigner de notre position et de nos privilèges en Christ. Sinon, nous allons perdre notre chemin ! Nous devrions, par conséquent, nous fortifier dans la grâce qui est en Jésus-Christ (2Tim.2:1).

 

Jean BALTATZIS

baltatzis@skynet.be

A suivre…

 

 

ΔΙΑΔΩΣΤΕ ΤΟ ΑΡΘΡΟ ΣΕ ΦΙΛΟΥΣ ΣΑΣ