3. LE SALUT EN CHRIST ET LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT [Chapitre 3].

Chapitre 3 Suite du Chapitre 2

“Paroles enseignées par l’Esprit” (1Cor.2:13)

Un ministère par courriel pour la Gloire de Dieu.

Une série d’études bibliques sur

LE SALUT EN CHRIST

ET

LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT

 

PARTIE A’: LE SALUT EN CHRIST (#3a’)

(A’ : Résultats bénéfiques terrestres et éternels de notre salut)

ΜΠΑΛΤΑΤΖΗΣ-Σειρά Βιβλικών μελετών (3).

Le message central de la Bible est la mort rédemptrice du Christ sur la croix et Sa résurrection. La Bible dit qu’il est « déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l’Esprit de sainteté, par sa résurrection d’entre les morts, Jésus-Christ notre Seigneur » (Rom.1:4). Il est mort à notre place pour que nous puissions être sauvés du jugement de Dieu. Sa résurrection est le sceau de l’approbation de Dieu que Christ a payé nos péchés par le sang de Son sacrifice. Sa résurrection est la preuve de la justification qui nous a été imputée, ainsi que de notre réconciliation et de notre paix avec Dieu. Cela est confirmé par les versets suivants : « Mais ce n’est pas à cause de lui seul qu’il est écrit que cela lui fut imputé; c’est encore à cause de nous, à qui cela sera imputé, à nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur, lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification. Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu » (Rom.4:23-5:2).

Lorsque Jésus était sur la croix, il s’est écrié : « TOUT EST ACCOMPLI » (Jean 19:30) ! L’œuvre de notre salut qu’Il est venu accomplir a été terminé en s’offrant Lui-même (Esa.53:12; Jean 10:11; Rom.5:6) d’après les instructions de Son Père. De cette façon, la justice de Dieu et Son amour pour nous se sont manifestés : « La bonté et la fidélité se rencontrent, la justice et la paix s’embrassent » (Ps.85:10). Sur la croix, la sévérité, la justice et l’amour de Dieu ont été manifestés… La croix de Jésus-Christ est devenue le lieu de la réunion et de la réconciliation de l’homme avec Dieu. La mission du Christ a été accomplie! Sa mission était de sauver ceux qui n’étaient pas dignes (les faibles, les pécheurs et même Ses ennemis comme vous et moi), pourvu que nous voulions nous repentir et croire en Lui en toute sincérité. Le châtiment du péché a été payé dans sa totalité et l’homme peut être accepté par Dieu. Combien il est regrettable de voir des hommes qui essaient de « se sauver » eux-mêmes par leurs bonnes œuvres ! Ils essaient de réaliser ce qui est déjà accompli alors que leur salut dépend de ce que Jésus a fait ! Ils tentent d’ouvrir une porte ouverte ! Le pardon n’est accordé que sur la base du sacrifice du Christ sur la croix ! Cela constitue le miracle de Sa grâce divine.

La mort de Jésus-Christ n’était pas un événement fortuit d’un homme commun. C’était la mort d’un certain « homme » à une certaine période de l’histoire, décidée à l’avance, avant que le monde soit créé, pour le salut du monde et qui a été accompli au temps marqué ! « Et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix » (Php.2:8). Il était… l’Agneau immolé depuis la fondation du monde (Apo.13:8) pour notre salut. La gloire d’un tel salut appartient « A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang » (Apo.1:5). Tout cela a été accompli selon les Saintes Écritures ! Ainsi, il a été prouvé que « Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice » (2Tim.3:16).

Si nous avons été crucifiés avec Jésus par la foi, alors nous sommes morts envers le monde et notre dette n’existe plus ! Vous ne pouvez pas dire à un homme mort : vous devez ou vous ne devez pas. Il a échappé à la LOI et il est passé dans un autre monde, où la LOI ne peut pas le suivre. Dieu a « … effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix;  il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix » (Col.2:14-15). Il s’agit d’un message agréable pour tous ceux qui sont déçus d’eux-mêmes. La Loi m’a fait mourir et m’a obligé à me réfugier en Christ. Nous ne devrions pas, par conséquent, tourner nos yeux vers nous-mêmes, mais nous devons fixer nos yeux sur le chef et le consommateur de notre foi, notre Seigneur Jésus-Christ (Héb.12:2), Qui est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux (2Cor.5:15). Nous sommes, par conséquent de nouvelles créaturestoutes choses sont devenues nouvelles pour nous (2Cor.5:17).

1. La résurrection du Christ et ses résultats éternels

Une seule personne a vaincu la mort… Cette personne c’est Jésus-Christ. Il est vivant et bientôt, un jour, tout vrai croyant vivra avec Lui pour toujours ! La mort n’a plus le dernier mot. La défaite de Satan a été prophétisée dès l’aube de l’humanité ! Dans Genèse 3:15, il est écrit: « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. » Le plan de Dieu, de miséricorde et de grâce, a été conçu avant l’éternité. En dépit des difficultés, de l’inimitié de l’homme, de l’effusion de sang à travers les âges, de l’apostasie, etc., rien ne saurait arrêter Dieu dans l’accomplissement de Ses plans. La résurrection de Jésus-Christ n’était pas un hasard. Elle était prédite par les prophètes (Ps.16:10; Ac.1:22) et par Jésus Lui-même (Mat.20:19; Marc 9:9; 14:28; Jean 2:19-22) ! Ainsi, les Ecritures de l’Ancien Testament et les paroles de Jésus ont été accomplies (Luc 24:45-46) et constituent la preuve, chose que j’ai déjà mentionnée dans le Chapitre précédent, que Jésus-Christ est le Fils de Dieu (Ps.2:7; Ac.13:33; Rom.1:4) et que la Bible est inspirée par Dieu (2Tim.3:16) !

La Bible nous dit qu’il est apparu après Sa résurrection à Marie de Magdala, à un certain nombre de femmes, aux apôtres et à de nombreux autres croyants, même à Paul qui persécutait l’Église du Christ ! En outre, la résurrection de notre Seigneur a été attestée par des anges (Mat.28:5-7; Luc 24:4-7), par les apôtres (Ac.1:22; 2:32 ; 3:15; 4:33) et même par Ses ennemis (Mat.28:11-15). Sa résurrection a été suivie par son exaltation (Ac.4:10-11; Rom.8:34; Eph.1:20; Php.2:9-10). Il a donné, de cette façon, de nombreuses preuves infaillibles ! Donc : « Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous » (Rom.8:34) !

Si Christ n’avait pas été crucifié et ressuscité d’entre les morts, nos péchés n’auraient pas pu être pardonnés (1Cor.15:17) et Dieu n’aurait pas pu nous justifier (Rom.4:25; 8:34). L’œuvre du Christ sur la croix et Sa résurrection sont la base de notre vif espoir pour notre propre résurrection (1Cor.15:19; 1Pie.1:3). Ainsi, nous pouvons prêcher la Bonne Nouvelle avec audace et assurance. Il ne faut pas oublier qu’Ιl viendra à nouveau Lui-même recevoir ceux qui Lui appartiennent! Nous ne devrions pas, par ailleurs, oublier que l’œuvre du Christ a des résultats beaucoup plus étendus : « il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix » (Col.1:20) !

2. La restauration de note relation avec Dieu et avec nos semblables

Le but de Dieu était, tout d’abord, de nous réconcilier avec Lui-même pour que nous ayons la paix avec Lui et, deuxièmement, de nous réconcilier entre nous les hommes ! C’est le sens, respectivement, de ce qui suit :

  • Eph.2:16 : « et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié », et
  • Eph.4:1-3 : « Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix » !

Pour ceux qui ont perdu leur orientation ou sont devenus des récidivistes, il est indispensable de revenir et de se réfugier dans le sacrifice du Christ. Si jamais nous comprenons l’importance du sacrifice du Seigneur Jésus-Christ, nous ne pouvons pas nous éloigner de cette vérité ! La croix du Christ ne laisse pas de place pour notre fierté personnelle ou à propos de notre religion ou de notre dénomination. Malheureusement, le Trompeur tente de concentrer notre attention sur des choses qui, bien que bibliques, sont d’une importance secondaire, et de nous faire perdre de vue la vérité de la croix du Christ. La croix et notre arrogance ne peuvent pas coexister, tout comme la lumière et les ténèbres. On ne peut pas dire qu’on est « plus saint » que son prochain : si je méritais une croix et que vous méritiez une croix, quelle est, donc, la différence entre nous deux? S’il n’y a pas de différence, cela signifie qu’en réalité il n’y a pas de problème de supériorité entre vous et moi. La croix constitue également la solution à tous les problèmes raciaux ! Puisse le Seigneur nous donner un tel cœur et nous aider à prendre la bonne et humble position devant Dieu et devant les hommes ! En outre, le fait que nous avons été rachetés par le sacrifice du Christ signifie que nous n’appartenons plus à nous-mêmes ! « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu » (1Cor.6:19-20). Nous concluons, par conséquent, qu’il y a certains privilèges découlant de Sa croix, mais qu’en même temps, certaines conditions sont préalables : la vérité, l’humilité et l’engagement.

 

3. Qui est le vainqueur et qui est l’ennemi vaincu ?

Je répète en partie ce que je j’ai dit antérieurement : Le vainqueur est Christ et le vaincu est Satan. Cette victoire n’était pas pour LUI-MÊME mais pour nous… Pour vous et moi ! Pour vous et moi, de sorte que nos péchés soient effacés et que nous puissions avoir la vie éternelle. Jésus dit : « Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi » (Jean 12:32). Et cela a été fait dans le but de nous restaurer à notre position antérieure de gloire et d’honneur avant la chute de la race humaine dans le péché. Sa victoire est devenue notre victoire ! La résurrection nous attend… Puis, Dieu va essuyer toute larme de nos yeux; et il n’y aura plus de mort, ni deuil, ni cri, ni douleur car les premières choses ont disparu (Apo.21:4). Notre Seigneur Jésus-Christ nous a assuré que Satan n’avait rien en LUI (Jean 14:30). Pierre nous dit que le Seigneur Jésus-Christ « n’a point commis de péché » (1Pierre 2:22); Paul affirme qu’il « n’a pas connu le péché » (2Cor.5:21); et Jean dit qu’ « il n’y a point en lui de péché » (1Jean 3:5). Il dit aussi qu’au moment de Sa mort et de Sa résurrection aura lieu le jugement de ce monde et le prince de ce monde sera été jeté dehors (Jean 12:31). L’Esprit Saint a confirmé par l’Apôtre Paul, dans 2Thess.2:8 que quand paraîtra l’impie, le Seigneur Jésus le détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il l’anéantira par l’éclat de son avènement.

 

Jésus, afin de réaliser son objectif, a également participé lui-même au sang et à la chair, afin que, par la mort, il anéantisse celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable, et qu’Il délivre tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude (Héb.2:14-15). Et encore une fois, nous avons été informés par les lèvres de Jean l’Apôtre que le Fils de Dieu a été manifesté pour détruire les œuvres de Satan qui a péché depuis le début (1Jean 3:8). Encore une fois, le même apôtre nous a informés prophétiquement que le diable, qui a trompé les hommes, sera jeté dans l’étang de feu et de soufre avec la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles (Apo.20:10). Si ce que le Seigneur a accompli n’est pas une grande victoire pour Lui et pour nous, c’est quoi la vraie victoire ? Que nous tous la mettions complètement en valeur pour notre bénédiction et pour la gloire de Dieu !

 

Jean BALTATZIS

baltatzis@skynet.be

 

A suivre…

 

ΔΙΑΔΩΣΤΕ ΤΟ ΑΡΘΡΟ ΣΕ ΦΙΛΟΥΣ ΣΑΣ