SEMAILLES ET MOISSON

“Paroles enseignées par l’Esprit”

Un ministère par courriel pour la Gloire de Dieu.

 

SEMAILLES ET MOISSON

  • Ø « 7. Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. 8. Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle. 9. Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. » (Gal.6:7-9)
  • Ø « Garde ton coeur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. » (Pr.4:23)

 

Introduction : une loi universelle

Dieu manifeste son amour pour nous par cet avertissement et nous exhorte à veiller aux paroles de l’Esprit Saint et à ne pas nous tromper à propos de la vraie nature de choses. La loi de ‘semailles et moisson’, bien qu’elle se réfère au monde végétal, est aussi d’application dans le royaume spirituel. Il est écrit: «… je l’ai vu, ceux qui labourent l’iniquité et qui sèment l’injustice en moissonnent les fruits.» (Job 4:8). Les versets en question signifient que l’abus charnel, les mauvaises habitudes et notamment les mauvais choix aboutiront à la ruine ou à la perdition. Au contraire, la bonne et saine semence spirituelle mènera finalement à une bonne et saine récolte spirituelle et à la vie éternelle. Quelle que soit la semence que l’homme sème, il moissonnera aussi la même chose. Si nous semons du blé, nous ne pouvons pas récolter des tomates! En ce qui concerne la quantité, la semence que nous semons se reproduit plusieurs fois.

Cette loi est valable pour tout le monde et dans tous les domaines: pour la famille, pour la société et même pour l’Église. Les paroles de la Bible que «Celui qui sème l’iniquité moissonne l’iniquité…» (Pr.22:8) et que ceux qui «…ont semé du vent, ils moissonneront la tempête» (Osée 8:7) sont constamment confirmées. Cette loi nous dit de faire attention à ne pas semer des épines et des chardons sur lesquels nous marcherons tout au long de notre présente vie et, plus tard, pendant toute l’éternité. Par conséquent, la vie est une saison de semailles et en même temps de moissons. L’avenir de quelqu’un et les conditions après la mort dépendent exclusivement des choix de son coeur (Rom.2:4-11).

 

Il est possible d’être trompé par d’autres et de se tromper soi-même

«Ne vous y trompez pas…» Les gens croient que c’est possible d’être trompés ou séduits par Satan ou par les esprits mauvais ou par d’autres gens mais ils ne croient pas qu’il soit possible de se tromper soi-même! Cependant, la Parole de Dieu – mais aussi la psychologie et la philosophie – admettent qu’il est possible de se tromper et nous préviennent contre cette illusion.

 

Un homme peut être trompé de l’extérieur: par des traditions humaines, par des mauvais esprits et par des hommes. Par exemple: Qui est Jésus-Christ: un homme de bien, un philosophe, l’archange Michaël, seulement homme ou seulement Dieu? Comment quelqu’un peut-il être sauvé?

Dieu nous conseille vivement d’être sur nos gardes contre Satan et les hommes et faire attention aux choix de nos cœurs! Satan vient comme un ange de lumière induisant notre esprit et notre conscience dans l’erreur, en exploitant la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l’orgueil de la vie (1Jean 2:16).

Satan vient, aussi, sous forme de quelques soi-disant grands professeurs qui sont parfois de faux docteurs, qui, par une apparence de piété (2Tim.3:5) tordent la Parole de Dieu et empoisonnent l’âme, l’esprit et la conscience avec leurs philosophies et enseignements. Ils rabaissent les exigences de Dieu au sujet de la repentance, de la foi, de la fidélité, de l’obéissance, de la sanctification et introduisent un «culte volontaire et d’humilité», «des bonnes œuvres», etc.… L’Apôtre Jean dit, «Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste.» Quelques-uns nous apprennent même que nous devons goûter les deux côtés de la vie. Je n’ai pas besoin de mettre ma main dans le feu pour constater qu’il brûle. Même les bêtes sauvages ont ce “bon sens”… Cependant, la parole de Dieu est catégorique. «Que personne ne vous séduise par de vains discours…» (Eph.5:6). “Amis” et membres de notre famille etc., peuvent nous éloigner du bon chemin ou créer en nous des mauvaises habitudes! «Ne vous y trompez pas: les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs.» (1Cor.15:33). Parmi les mauvaises compagnies sont les mauvais spectacles (TV etc.) …

 

Un homme peut être trompé du dedans: Mentionnons un nombre très limité de versets de la Bible au sujet de «l’illusion» spirituelle:

  • · «Si quelqu’un pense être quelque chose, quoiqu’il ne soit rien, il s’abuse lui-même (Gal.6:3);
  • · «Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.» (Jaq.1:22);
  • · «Si quelqu’un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son coeur, la religion de cet homme est vaine.» (Jaq.1:26);
  • · «Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu» (Apoc.3:17)

N’oublions pas que notre coeur est tortueux par-dessus tout et il est méchant: Qui peut le connaître? Combien de fois n’avons-nous pas décidé de ne plus commettre le même péché ou ne plus répéter une mauvaise habitude et avant que les 24 heures fussent écoulées, nous l’avions répétée? La Bible dit que, «Celui qui a confiance dans son propre coeur est un insensé, mais celui qui marche dans la sagesse sera sauvé» (Pr.28:26). La tromperie est greffée sur l’ignorance, sur les convoitises et sur le refus d’une bonne conscience. La Bible nous dit: «Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance…» (Osée 4:6) et «en gardant la foi et une bonne conscience. Cette conscience, quelques-uns l’ont perdue, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi» (1Tim.1:19). La solution est: aimer Dieu de tout notre être!

 

L’importance de nos choix est grande

Notre présente situation spirituelle révèle, très souvent, les semailles du passé… L’avenir révèlera les semailles d’aujourd’hui. Dieu nous éprouve à tout moment et en toute chose ! (Job 7:18). Nos choix sont, en réalité, notre vrai ensemencement. C’est pourquoi Dieu nous exhorte à garder notre coeur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie (Pr.4:23). Il est impossible d’influencer la trajectoire que la balle prendra après que vous aurez déclenché la gâchette de votre fusil; de même, il est impossible de changer la moisson de ce que vous avez semé! Le choix de notre coeur, en connaissance ou en ignorance, est celui qui conditionne la trajectoire de notre vie. Cependant, nous essayons très souvent de résister ou d’éviter de récolter ce que nous avons semé, en inventant des façons de s’échapper ou de changer les conséquences en utilisant des méthodes illégales (Jér.2:35-36). Néanmoins, la seule façon, courte et rapide de faire la volonté de Dieu et, éventuellement, d’éviter les conséquences ou au moins une partie des conséquences, est de nous humilier, nous repentir et obéir: accepter la culpabilité et la punition de notre péché humblement (Lév.26:41). Le malfaiteur sur la croix a été sauvé et il est devenu “spirituel”SI je peux utiliser l’expression – en un clin d’oeil, seulement parce que son coeur a rejeté ce qu’il était et a compris ce qu’il devait être et, se tournant vers Jésus, a demandé Sa miséricorde. Son humilité a donné à Dieu la possibilité de lui ouvrir les yeux spirituels pour voir quel l’homme était Jésus et où était-Il en train d’aller! Il a rempli les conditions et il a été “récompensé” immédiatement! Il n’est pas devenu « spirituel » à cause des efforts additionnels mais à cause d’un bon choix ! Il est passé des ténèbres à la lumière et de la mort à la vie. Il n’y a aucun progrès sans un bon choix et une décision de coeur!

 

Petites choses ou choses temporaires peuvent avoir de terribles conséquences

La Bible dit que, «… au Jour du Jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée» (Mat.12:36) et que même la convoitise des yeux est considérée comme péché (1Jean 2:16; Mat.18:9 et Marc 9:47). Il ne faut donc jamais mépriser le jour des petites choses qui peuvent avoir de grandes et terribles conséquences à vie et dans l’éternité! Les petits renards ravagent les vignes (Cant.2:15) et un peu de folie l’emporte sur la sagesse et sur la gloire (Ecc.10:1), dit la Parole de Dieu. De tels “petits” péchés dévorent notre vie spirituelle… Une petite brèche ou un petit trou dans un bateau peut le faire couler… même pendant qu’il est dans le port…

La répétition de petits péchés qui paraissent insignifiants peut devenir un vrai esclavage pour notre âme et notre corps. Liez vos deux jambes avec un fil. Vous pouvez le casser à n’importe quel moment. Liez-les beaucoup de fois et vous verrez si vous pouvez le casser et détacher vos jambes… Chaque mot, acte ou pensée a des répercussions éternelles et il revient de la manière dont il a été semé… Même nos discussions sont enregistrées et nous les entendrons encore quand nous nous trouverons devant Dieu! (Mal.3:16).

 

La phrase “semer pour sa chair” se réfère à la satisfaction de nos convoitises.

Cela est tout à fait vrai quand elles absorbent notre cœur et notre vie comme l’est notre attachement excessif au travail, aux études, à l’argent, à la gloire etc. Qu’allons-nous récolter? La corruption! Semer pour la chair n’est pas seulement commettre des péchés grossiers, flagrants ou vulgaires. Faisons attention à l’avertissement: «Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez» (Rom.8:13). Nombreux sont ceux qui sèment dans la chair bien qu’ils paraissent faire ce qui est bon parce qu’en réalité ils ont des arrière-pensées et motivations hypocrites ou parce que, en réalité, leurs vies consistent en un activisme humain fiévreux pour lequel ils n’ont jamais demandé la permission ou l’approbation de Dieu… En deux mots: Qui sème dans la chair? Celui qui vit et travaille pour lui-même et non pour Dieu!

 

L’homme récolte plus qu’il a semé, tout comme dans le monde végétal!

David, l’homme d’après le cœur de Dieu, a moissonné son péché au quadruple! Un verre de vin ou de bière etc., plus que ce qui est autorisé ou le non-respect d’un feu de circulation peut causer notre mort et la mort d’autres gens. Un mensonge peut détruire la carrière d’un homme; un péché sexuel de jeunesse peut détruire toutes les années de sa vie et tout ce qu’on a construit pendant des années et des années! Vraiment, une mauvaise action momentanée peut nous amener à la payer pendant toute notre vie. Ce que je viens de mentionner est vrai aussi bien pour les bons choix! Un choix selon Dieu peut sûrement apporter des bénédictions innombrables dans notre vie! (1Sam.16:7).

 

L’ignorance de la qualité de nos actes ne nous innocente point!

Si je pense que je sème une graine saine et de bonne qualité tandis que la graine est de pauvre qualité et/ou infectée, est-ce que mon ignorance va changer le résultat? La Bible dit que, «Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c’est la voie de la mort.» (Pr.14:12). Mon ignorance au sujet du péché que je commets ne me décharge pas de la culpabilité et ne me délivre pas des conséquences de mon péché ou de ma bêtise! Cela peut être vu clairement dans Lév.5:17-19; Nom.15:24-30 et Ecc.5:6.

Quel genre de graine semons-nous? Quel est notre comportement? Egoïste, sévère, méchant, amer, agaçant, autoritaire, irritant qui mène nos prochains à faire des actes méchants ou de découragement? (Col.3:21). Comment faisons-nous notre travail et celui des autres, diligemment ou négligemment? «Maudit soit celui qui fait avec négligence l’oeuvre de l’Éternel…» (Jér.48:10). Faisons-nous ce que nous faisons pour être vu, en agissant dans un esprit de plaire aux hommes sous leurs yeux ou en sincérité de cœur et dans la crainte du Seigneur? (Eph.6:6 ; Col.3:22). Comment dépensons-nous notre temps de loisir? En disant des plaisanteries et en utilisant un parler insensé ou sale qui pollue notre esprit et l’esprit des autres? Qu’est-ce que nous lisons? Est-ce que notre Oui est oui et notre Non est non ? Notre parler est-il accompagné de grâce ou de mensonges et d’exagérations? Pensons-nous une chose, disons-nous une autre chose et faisons-nous encore une autre chose? Tenons-nous nos promesses et respectons-nous fidèlement nos engagements, petits ou grands? (Mat.25:23). Utilisons-nous la Bible comme elle nous convient? A des questions directes qui nous coincent, répondons-nous comme des chrétiens craignant Dieu ou comme des diplomates ayant peur d’une confrontation, inventant des excuses et nous réfugiant dans l’expression: “Vous ne connaissez pas mon coeur” ? Bien sûr – seul Dieu connaît notre cœur – mais nos prochains voient notre fruit! Comment jugeons-nous et mesurons-nous les autres? Où est notre trésor et sur quoi sont concentrées nos pensées durant toute la journée? (Mat.6:21). Disons-nous la vérité dans notre cœur, devant Dieu et devant les hommes ? (Ps.15:2). Disons-nous : « Oui Seigneur, Tu as raison et moi j’ai tord. Je méritais aller en Enfer mais Toi, Tu m’as sauvé. » Oui, mon frère, ma sœur, mon épouse etc., tu as raison et moi j’ai tord ». Demandons-nous à Dieu de nous pardonner nos péchés ? Avons-nous mis toute notre confiance dans le caractère de Dieu qui est plein d’amour et de justice ? En deux mots : Repentons-nous sincèrement et avons-nous mis toute notre confiance en Jésus-Christ?

 

L’expression «celui qui sème pour l’Esprit».

Cette expression signifie: faire attention et prendre plaisir aux choses de l’Esprit et marcher selon l’Esprit. Si la personne croit aux paroles de Dieu, si elle se repent en faisant deuil pour ses péchés, les confesse, les rejette, se consacre à Dieu et garde diligemment une bonne conscience, des bénédictions spirituelles tomberont sur lui. C’est la signification du verset 9 qui dit, «Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas.» Semer dans l’Esprit veut dire abnégation en faveur de Celui qui nous a sauvés et Auquel nous appartenons. Seuls ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont Ses enfants (Rom.8:14), s’ils regardent à Jésus, le Chef et le consommateur de leur foi, et vivent par la foi en comptant absolument sur le sang précieux du Christ.

 

Qui est l’homme qui peut semer pour l’Esprit?

Seul l’homme qui est né de Dieu, celui qui a renoncé à tout pour Dieu, qui n’a rien gardé pour lui-même, qui a un coeur pur et garde une bonne conscience. Seul celui qui compte sur la grâce de Dieu et pas sur ses efforts, peut résister jusqu’au sang en luttant contre le péché (Héb.12:4) et contre Satan. «Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.» (1Jean 3:9). Seulement pour cet homme, ses bonnes œuvres peuvent avoir de valeur! Seulement de la part d’un homme qui a les mains pures Dieu peut accepter avec plaisir ses ‘sacrifices’. Si les hommes ne gardent pas une bonne conscience, alors leurs activités religieuses sont vaines. Ils attristent ou éteignent l’Esprit Saint (Eph.4:30-31 et 1Th.5:19) et raidissent leur cou en résistant aux vrais reproches (Act.7:51). Malheur à celui qui essaie de trouver un alibi afin de dissimuler sa culpabilité ou trouver une excuse telle que “je ne le savais pas”, “c’est votre faute”, “vous ne connaissez pas mon coeur”, etc. On ne peut rien attendre de quelqu’un qui est capable d’inventer des excuses !

 

Proportion quantitative et qualitative entre semailles et moisson

Est-il jamais possible que:

1. Celui qui ouvre rarement la Parole de Dieu ou juste pour deux minutes ou au hasard ou quand il est seulement dans l’église devienne un croyant puissant en paroles et en actes? (Col.3:16);

2. Celui qui n’a pas mis sa vie en ordre devienne capable d’instruire et d’exhorter d’autres gens? (Col.3:16; Mat.5:19);

3. Celui qui passe des heures sans fin devant la Télé ou qui trouve du temps pour ses loisirs mais pas pour lire la Bible, prier pour lui-même et pour les autres, soit béni? (Mt.26:41) ;

4. Celui qui est avare, qui ne donne pas d’argent aux pauvres et pour l’œuvre du Seigneur mais qui gaspille son argent pour des choses qui se réfèrent seulement à sa maison, à sa famille, à ses vacances et plaisirs, prospère spirituellement?

5. Celui qui fait des compromis avec le péché et interprète la Bible comme il ou elle lui convient le mieux ou encore celui qui ne donne jamais son témoignage soit heureux?

6. Celui qui offre de l’argent, des louanges et l’adoration au Seigneur et qui s’assied à la table du Seigneur sans être réconcilié avec son frère ou sa soeur en premier tandis qu’il sait qu’ils ont quelque chose contre lui, jouisse de la paix du Seigneur et de sa joie? (Mat.5:24);

7. Celui qui n’a pas présenté son être comme un sacrifice vivant, saint agréable à Dieu, puisse être transformé par le renouvellement de son intelligence? (Rom.12:1-2);

8. Celui qui ne persévérera pas jusqu’à la fin peut-il être sauvé? (Mat.24:13);

9. Celui qui n’a pas le fruit de l’Esprit soit vraiment en même temps rempli du Saint-Esprit? C’est contrefaçon; c’est de l’imposture! Dieu donne le Saint-Esprit seulement à ceux qui Lui obéissent! (Act.5:32);

10. Celui qui sème la fierté et l’arrogance, qui résiste à la volonté de Dieu puisse moissonner en même temps la grâce de Dieu? (Jac.4:6);

11. Celui qui vit avec un coeur impénitent et infidèle, qui résiste aux réprimandes de Dieu, puisse avoir, en même temps, l’Esprit du Christ? (Pr.1:23);

12. Celui qui vit avec un coeur impatient et infidèle, puisse espérer, en même temps, voir les promesses de Dieu s’accomplir dans sa vie? (Héb.10:36)

On conclut donc que « …Celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. » (2Cor.9:6). De même : «Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d’allégresse. Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes.» (Ps.126:5-6). La caractéristique principale de tous les grands hommes de Dieu était qu’ils avaient complètement consacré leur vie à Christ et étaient fidèles, en restant stables et diligents à l’accomplissement de la volonté de Dieu et qu’ils n’ont pas laissé quelque chose ou quelque personne les détourner de leurs buts.

 

La moisson sera : soit la corruption soit la vie éternelle

Le verset 8 se réfère clairement à la corruption et à la vie éternelle. Quand la Bible se réfère à la “corruption”, elle veut dire fondamentalement perdition et condamnation éternelles. Quant à la corruption, Paul, s’adressant aux croyants de Corinthe leur déclare : «Je crains qu’à mon arrivée mon Dieu ne m’humilie de nouveau à votre sujet, et que je n’aie à pleurer (Gr : ‘faire deuil’) sur plusieurs de ceux qui ont péché précédemment et qui ne se sont pas repentis de l’impureté, de l’impudicité et des dissolutions auxquelles ils se sont livrés.» Il y a, néanmoins, d’autres formes intermédiaires de corruption telles que la tristesse, l’agitation et la confusion, la dépression, le découragement et les soucis qui dévorent l’âme et enlèvent chaque morceau de fraîcheur; aussi, l’insomnie, les maladies psychologiques dues aux désirs débridés et/ou à l’orgueil, la peur, la frustration, etc., pendant et après l’acte de péché. Dieu désapprouve quoique nous fassions, même si cela peut paraître bon, mais qui a des motifs égoïstes et égocentriques (Esa.17:10-11 et Ag.1:5-9). Ces formes de corruption peuvent aboutir à la corruption finale. Dieu nous fait récolter non sur base du labeur de nos mains mais sur la base des choix de nos coeurs. En tout cas, Dieu nous apportera un plein de récolte le Jour du Jugement et des récompenses.

Examinons maintenant l’expression “la vie éternelle”: La Bible dit: «Dites que le juste prospérera, car il jouira du fruit de ses oeuvres.» (Esa.3:10). Le fruit de l’homme est manifesté par la formation de son caractère et de son utilité aux autres. De plus, et ce qui est plus important, est que le juste ne récoltera pas dans l’âge à venir le fruit de ses péchés parce que Christ les a récoltés sur la croix pour le compte du croyant.

Actuellement même si la communion du croyant avec Dieu et avec les autres croyants est encore imparfaite, elle est pour lui une source de joie. Combien plus jouira-t-il du bonheur et de la prospérité dans l’âge à venir quand il sera cohéritier avec Christ et semblable à Lui! Incroyable mais vrai! Dieu récompensera notre honnêteté et notre fidélité avec la monnaie du Pays Céleste. Voila pourquoi la Bible nous dit : Et si nous invoquons comme Père celui qui juge selon l’oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisons-nous avec crainte pendant le temps de notre pèlerinage (1Pie.1:17; aussi, 1Co.15:58 et Héb.10:35-39).

 

La façon de moissonner

La meilleure façon de moissonner est “en se courbant ou en s’inclinant”:

1. Quand nous moissonnons les résultats du péché que nous avons semé, nous devons nous courber dans l’humilité, dans l’examen de soi et nous repentir. Nous devons accepter sans nous plaindre (Lam.3:39-44 et Lév.26:40-41) ou nous révolter ou nous décourager ou mépriser le châtiment du Seigneur (Esa.1:5; Apoc.16:11; Héb.12:5; Jér.5:3). Si non, un cercle vicieux toujours croissant nous attend… Nous devons faire attention de discerner pourquoi Dieu a soulevé en haut sa verge! (1Cor.11:31-32). N’oublions pas la parole «Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi» (Apoc.3:19). Le terrain perdu ne peut être retrouvé que lentement et partiellement, à moins que Dieu intervienne et fasse un miracle. Dieu pardonne nos péchés mais dans certains cas Il laisse certaines conséquences de nos péchés rester sur nous pour nous instruire et nous protéger afin de ne pas retomber encore dans le péché! Ainsi sommes-nous rappelés quant à nos défauts et nous sommes instruits à dépendre toujours de Lui et de rester humbles. Les clous dans un morceau de bois peuvent être enlevés mais les trous restent! Attention! Cela ne signifie pas que nous ayons besoin de pécher pour rester humbles mais bien de la grâce de Dieu pour discerner et de rester humbles!

2. Quand nous récoltons les bénédictions de Dieu, nous devons nous courber dans l’humilité et dans un esprit de gratitude profonde. Les bénédictions de Dieu ne sont pas le résultat de notre propre capacité ou piété (Deut.8:17 et 9:4-5). Même notre capacité de comprendre la vérité de Dieu n’est pas de nous mais vient de Dieu (2Cor.3:5). Nous devons, par conséquent, donner la gloire à Dieu qui nous bénit et nous glorifie… Nous ne devons pas transformer ses bénédictions en idoles mais nous attacher à Dieu le Donateur! Il nous donne la possibilité de récolter très souvent des choses que nous n’avons pas semées et qui sont dues à Sa grâce. IL nous offre des choses que nous ne méritons pas…

 

Conclusion

Ne perdons pas l’éternité pour de la boue

Soyons prudents à ne pas manquer l’éternité pour de la boue et vendre notre «droit d’aînesse» spirituel pour une bouchée de nourriture (Php.3:8; Héb.12:16). Et si nous invoquons comme Père celui qui juge selon l’oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisons-nous avec crainte pendant le temps de notre pèlerinage (1Pie.1:17).

Dieu n’est pas seulement sévère mais Il est aussi miséricordieux

Chacun de nous rendra compte de ce qu’il a semé. Nous devrons donc nous réfugier en Christ en temps voulu et Lui demander pitié et Sa grâce! IL pardonnera tous nos péchés et Il les jettera dans les mers profondes pour ne pas s’en souvenir. Repentons-nous, si nous ne nous sommes pas encore repentis, continuons à nous repentir et allons à Christ parce que c’est Lui qui a moissonné sur la croix et à travers Sa mort sur la croix le fruit de tout notre ensemencement coupable. Dieu nous réveillera et nous restaurera, dans Sa souveraineté, pour les années qui ont été mangées par l’ennemi (Joël 2:25) et/ou nos propres folles actions. Nos péchés seront effacés et des temps de rafraîchissement viendront de la présence du Seigneur (Act.3:19). Le SEIGNEUR aime ceux qui Le craignent, ceux qui espèrent en sa bonté (Ps.147:11). Oui, Dieu n’est pas seulement sévère mais Il est aussi miséricordieux (Job 11:6 et Est.9:13). Dieu aura de la pitié parce qu’Il prend plaisir à avoir de la pitié! Alors «… le bonheur et la grâce nous accompagneront tous les jours de notre vie, et nous habiterons dans la maison de l’Éternel jusqu’à la fin de nos jours.» (Ps.23:6). AMEN!

 

Jean BALTATZIS

baltatzis@skynet.be

ΔΙΑΔΩΣΤΕ ΤΟ ΑΡΘΡΟ ΣΕ ΦΙΛΟΥΣ ΣΑΣ